Informations d'actualité...

Découverte sensationnelle concernant les Templiers - P.A.P. 09/11/2004

Une découverte sensationnelle a été faite dans les archives secrètes du Vatican.
Grâce à ce document retrouvé, il faudra peut-être réécrire l'histoire de cet ordre légendaire et du pontificat de Clément V sous lequel il a été dissout, malgré le fait que le pape aie blanchi les moines-chevaliers.
Les agences de presse italiennes informent de la découverte dans les archives secrètes du Vatican de ce document recherché depuis des siècles et reprenant le jugement innocentant les Templiers des accusations mentionnées lors du procès qui se déroulait en 1308. La copie de ce jugement a été découverte par la chercheuse Barbara Frale et sera publié dans quelques jours dans le périodique italien "Hera".
Barbara Frale a retrouvé ce parchemin où il est inscrit que lors de l'été 1308 le pape Clément V, contrairement à tout ce qu'on pense jusqu'à aujourd'hui, a blanchi de toutes les accusations d'hérésie le grand maître de l'Ordre Jacques de Molay et les autres grands dignitaires.
Jusqu'à maintenant, les scientifiques pensaient que ce document avait été perdu avec les autres parchemins concernant les Templiers lorsque Napoléon s'est emparé des archives du Vatican et les a ramenées à Paris.
Après la chute du royaume de Jérusalem, les Templiers sont rentrés en France. En 1312, Philippe le Bel qui lutte contre eux, arrive à faire dissoudre l'Ordre. Le roi y a forcé le pape en se référant au procès pendant lequel ils ont soi-disant été condamnés.
Selon l'opinion des historiens, la décision courageuse de Clément V, qui comme on sait n'a pas empêché la chute de l'Ordre, donne la preuve que ce pape, prisonnier à Avignon, n'était pas totalement dépendant de la France. Il a pris sa propre décision en essayant de sauver l'Ordre, en tenant compte des regrets de ses membres et de leurs demandes de revenir au sein de l'Eglise. Le roi de France n'a pas respecté l'opinion du pape et a forcé la dissolution de l'Ordre.

Source: Polska Agencja Prasowa - Traduction : Agnieszka STAF

    

D'extraordinaires vestiges des chevaliers du mystérieux ordre médiéval au coeur du "Da Vinci Code" ont été découverts en Israel, où ils tombèrent durant les Croisades par Jonathan WYNNE-JONES

Les premiers vestiges avérés des Chevaliers du Temple - le mystérieux ordre religieux au coeur du "Da Vinci Code - ont été découverts par des archéologues près du Jourdain dans le nord de l'état d'Israel.
Tom Asbridge, maître de conférence en histoire médiévale à l'université Queen Mary de Londres, a dit au journal "The Mail on Sunday" la nuit dernière que bien que plusieurs vestiges des Croisades aient été découverts auparavant, ceux-ci étaient les premiers dont on pouvait prouver l'appartenance aux membres de l'Ordre du Temple.
Les Chevaliers du Temple se sont développés depuis leurs humbles débuts au 11ème siècle pour devenir la force de combat la plus riche et la plus puissante des Croisades.
Mais les craintes de leur apparente suprématie et influence illimitées, et de la nature hautement secrète de leur Ordre, ont conduit 200 ans plus tard, sur ordre du pape Clément V, à l'accusation d'hérésie des Templiers, la rafle, la torture et la mort de leurs chefs. L'Ordre passa à ce moment dans l'Histoire.
Jusqu'à maintenant, il était difficile de prouver de façon concluante que les squelettes trouvés près des forteresses templières étaient ceux de ces chevaliers mythiques, mais ceux-ci ont été trouvés au Fort du Gué de Jacob, un château en ruine datant des croisades, qui était perdu depuis des siècles. Ces restes humains peuvent êtres datés au jour près, à savoir le 29 août 1179, quand ils furent tués par Saladin, le redoutable chef musulman. Leurs corps ont été laissés sur place et ont été ensevelis par les pierres des murs démantelés de la forteresse. On dit même que Saladin a arraché les pierres des fondations du château de ses propres mains.
Le Fort du Gué de Jacob était le lieu de résidence d'environ 150 chevaliers templiers que le roi Baudouin IV, le "Roi-Lépreux", avait installé dans le nord d'Israël pour protéger Jérusalem de l'avance des troupes musulmanes.
"Jamais auparavant il n'a été possible de placer leurs vestiges avec une telle exactitude temporelle dans l'Histoire" raconte Mr Asbridge.
"Je ne connais rien qui peut -être comparé à ceci. Cette découverte est l'équivalent du Saint Graal pour les archéologues et les historiens. C'est sans précédent."
"Le site est si bien préservé qu'il nous donne un véritable aperçu de la situation de l'époque et nous aide à comprendre le caractère horrible de la violence du combat."
Le crâne d'un des squelettes a été fendu en deux, tandis qu'un autre a eu un bras sectionné, montrant vraisemblablement qu'ils se trouvaient parmi les Templiers impliqués dans le combat contre Saladin.
Pour l'instant, seuls cinq squelettes ont été découverts sur le site, mais les archéologues auront bientôt la possibilité d'examiner les restes de 800 défenseurs qui ont été jetés dans la citerne du château.
Ils espèrent que cela leur donnera un aperçu sans pécédent de l'époque templière.
La victoire de Saladin dans la prise de la forteresse, qui était proclamée par les chroniqueurs chrétiens et musulmans comme étant imprenable, est resté un mystère pour les historiens jusqu'à ce qu'elle soit découverte par une équipe dirigée par le Professeur Ronnie Ellenblum, maître de conférence à la "Hebrew University" de Jérusalem.
Le site fut utilisé comme parc à bétail par les Israéliens dans les années '60, avant que le Pr. Ellenblum ne commence ses fouilles à la fin des années '90.
Un documentaire réalisé pour la série Timewatch de la BBC, qui sera diffusé ce vendredi, révèlera sa découverte principale, que le château n'était pas complètement terminé lorsque Saladin et son armée son arrivés pour combattre les Templiers à qui on avait confié la défense de Jérusalem.
La perte du château est considérée comme ayant participé à la chute de Jérusalem entre les mains des musulmans.
Mr Asbridge, qui est un des plus grands experts du pays sur les Croisades, a dit qu'il avait connaissance que d'autres forteresses templières avaient été découvertes, mais qu'il n'avait jamais entendu parler d'une autre situation qui plaçait les Templiers dans un tel contexte bien défini.
L'Ordre des Templiers fonda le "Old Temple" à Londres en 1128 et déménagèrent en 1184 dans un nouveau site au coeur du district de la "City" qui figure dans le "Da Vinci Code" comme un des endroits où le héros Robert Langdon, fait la course avec Sir Leigh Teabing pour la découverte du Saint Graal.
Mr Asbridge dit :"Je serais surpris si il n'y a pas quelque part en Europe des Tombes templières contenant des corps, mais ce qui est unique avec le Ford de Jacob, c'est la découverte des corps "in situ" dans une situation de bataille."
La découverte a aussi excité les archéologues parce que les corps sont bien conservés, de même que leurs affaires quotidiennes, de leurs armes, épées, masses, jusqu'à leurs jeux de société.

Source: The Mail on Sunday du 09 avril 2006 - Traduction : Christophe STAF

    
Webmaster : Christophe Staf
© Templiers.org 2003-2017