La Commanderie de Bernay

Pas de galerie photo disponible

France, département de la Charente-Maritime

France, département de la Charente-Maritime, à environ 20 km au nord-est de La Rochelle, commune de Marans.

La maison que les Templiers ont fondé à Bernay vers 1230 a pour origine une donation faite en 1227 par Hugues de Nuaillé, seigneur de Bernay et de Luché et confirmée par son suzerain Guillaume de Surgères(1).
Les Templiers ont ajouté une chapelle à cette maison où ont été reçus certains frères du diocèse de Saintes, ainsi qu’ils l’ont déclaré lors de leur interrogatoire par la commission pontificale.

La commanderie de Bernay sur la carte de Cassini
La commanderie de Bernay sur la carte de Cassini
Source : www.cartocassini.org

L’enquête sur les possessions de l’Ordre des Hospitaliers de 1373 nous indique que la commanderie de Bernay était membre de la Commanderie de La Rochelle, mais qu’elle avait toujours son commandeur, un certain frère Jean Robin.

Comme pour toutes les autres commanderies de la région, la Guerre de Cent Ans, la peste et les autres calamités du temps ont fortement amoindri les revenus de Bernay.
Une grande partie des terres cultivables et des prés était retournée à l’état sauvage, les vignes ne produisaient plus qu’un sixième de leur production antérieure.

Les guerres de Religion du 16e siècle ont provoqué des dégâts aux bâtiments de la commanderie ainsi que la destruction de la chapelle, comme l’atteste le procès-verbal de la visite prieurale de 1564.
A cette époque, le frère Hospitalier en charge de Bernay a fait remettre en état une partie des terres labourables qui étaient restées en friche et avait même agrandi le domaine en acquérant 30 journaux de terre cultivable.
A partir de cet instant, la dénomination de Bernay disparaît pour laisser la place à deux métairies :le Grand-Bernay et le Petit-Bernay.

Dans la deuxième moitié du 17e siècle, les procès-verbaux de deux visites prieurales mentionnent que les bâtiments sont en mauvais état. En 1699, une autre visite mentionne que les bâtiments sont en bon état et ont été restaurés depuis peu de temps.
A l’heure actuelle, les hameaux du Grand et du Petit Bernay existent toujours et les habitations qui s’y trouvent ont été bâties sur les vestiges des bâtiments anciens.

Notes :

(1)Il s'agit sans doute de Guillaume V Maingot "le Jeune" de Surgères, fils de Guillaume IV et de Berthommée d'Allemaigne. Il est né vers 1200 et mort en 1241. Il est seigneur de Surgères et de Dampierre-sur-Boutonne.


pour une bibliographie plus complète... Bibliographie
  1. "Les Commanderies des Templiers et des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem en Saintonge et en Aunis"
    Anne-Marie Legras; Editions du Centre National de Recherche Scientifique 1983
  2. "Les Templiers dans le Sud-Ouest"
    Jacques Dubourg; Editions Sud Ouest 2001
Webmaster : Christophe Staf
© Templiers.org 2003-2017