Saint-Blaise, Évêque de Sébaste
Un saint d'Arménie en Occident
(Armand Tchouhadijan - 2000)

Auteurs : Armand Tchouhadijan

Saint-Blaise, Évêque de Sébaste
    Sommaire des pages sur ce thème :
  1. la présentation du livre (page actuelle)
  2. Bibliographie plus complète

Description :

Contextes historique et religieux

Sous le nom de saint Blaise, très répandu il y a encore quelques années, se cache ce saint évêque de Sébaste, aujourd'hui Sivas (Turquie).
Martyrisé en 316, il n'a jamais quitté sa région où il fut enterré. La région que l'on appelle Arménie-Mineure, pour la distinguer de l'Arménie dite «historique», se trouve au nord-est de la Cappadoce, avec laquelle elle constituait l'Arménia Parva des Romains.

L'éruption du Mont Argée (ou Erciyas Dagi, 4000m), il y a dix millions d'années, projeta dans le ciel des tonnes de cendres, qui plus tard, avec l'érosion, donnèrent ces cônes caractéristiques de la Cappadoce.
Le plissement de terrain qui en résulta créera le Taurus, aux vallées transversales qui sont le propre de l'Arménie : voies de passages séculaires, comme pour faciliter les migrations ou les invasions dans le sens est-ouest.
Dans l'une d'elles coule le Halys, maintenant le Kizil Irmak ou Rivière Rouge, le plus long fleuve de la Turquie actuelle. Sébaste est proche de sa rive droite.

Sur la Route de la Soie, Sébaste est un lieu de passage des commerçants, et de confrontation des religions et des civilisations. Elle fut nommée successivement Cabira, Sévastum, Souvas, Siwas pour les Arabes, Salvatio, Savasto dans l'Atlas Catalan (1375) et, pour finir, Sivas aujourd'hui.
Les Arméniens y étaient installés de bonne heure, on y parlait l'arménien dès le IIème siècle. L'évangélisation se fait très tôt par le sud. Des évêques sont présents dès le milieu du IIIème siècle. Césarée (Kayseri aujourd'hui), distante à peine de 175km de Sébaste, est un centre religieux actif.

Pour la période qui nous intéresse, de nombreux arméniens, qui fuient les persécutions des perses, viennent encore conforter cette présence. C'est le règne florissant en Arménie de Tiridate le Grand (287-337) et, à Rome celui de Dioctétien, qui par ses persécutions, laissera un cruel souvenir dans la région. Il sera suivi de Constantin dont l'«Edit de Tolérance» (Edit de Milan - 313), aura du mal à être suivi rapidement d'effets dans la région.

                        

En partenariat avec Amazon.fr

Pour revenir à la liste des livres

Webmaster : Christophe Staf
© Templiers.org 1997-2018