Thomas Beckett
Le Saint Assassiné
(Editions Robert Laffont - 1949)

Auteurs : Robert Speaight

Thomas Beckett, le Saint Assassiné
    Sommaire des pages sur ce thème :
  1. la présentation du livre (page actuelle)
  2. Bibliographie plus complète

Description :

Le temps est venu où l'historien, jouissant d'une sympathie compréhensive et d'une science permettant la critique, peut écrire une biographie définitive de saint Thomas Becket. Nous devrions avoir le droit d'exiger d'un tel auteur qu'il fît quelque effort pour pénétrer la conception médiévale de la théocratie et que, du moins, il admît son influence sur la plupart des grands esprits de l'époque. Si l'auteur condamne saint Thomas Becket, alors il condamne saint Anselme, saint Hugues de Lincoln et saint Bernard de Clairvaux. Il démontrera aisément qu'on aurait pu défendre avec plus de tact et moins d'intransigeance, avec autant de courage mais plus de bon sens, les principes de saint Thomas Becket ; mais il ne niera pas que saint Thomas, au moment le plus important de la lutte finale, avait le meilleur de la chrétienté pour soi. Il fut contredit dans les détails par ses amis les plus dévoués, mais ils ne doutèrent jamais de la justice essentielle de sa cause.

Si nous sommes disposés à soutenir que la vie de l'Esprit exige un corps visible pour la soutenir, alors celui qui combat pour l'autonomie de l'Eglise catholique participe à la bataille de la liberté humaine.
Car ne nous trompons pas : saint Thomas Becket ne s'intéressait pas à ces faciles abstractions qui sont aujourd'hui les lieux communs du front populaire ; il visait à l'établissement concret des privilèges ecclésiastiques. Il est raisonnable de dire qu'il s'est parfois trompé, mais il serait tout à fait inconsidéré de déclarer qu'il vécut dans l'erreur. Son intelligence voyait peut-être plus loin que les événements, et, si son point de vue nous semble étroit et conservateur, cela vient sans doute du fait qu'il n'était pas toujours prêt à affronter les deux côtés d'une même question. Peut-être ne se sentait-il pas tout à fait assez fort pour cela : son zèle était trop récent, le drame de sa vie intérieure trop intense. De sorte que nous lui trouvons moins de charme, d'humilité et de force consciente qu'on en trouve dans le grand chancelier d'Henri VIII, saint Thomas More, qui sacrifia sa vie pour la papauté. Mais un héros, non plus qu'un saint, n'est pas toujours doué d'un parfait jugement intellectuel.

J'ai écrit ce livre du point de vue catholique ; la sainteté de Thomas Becket ne fait donc aucun doute pour moi. Ce qui m'a intéressé était de découvrir et de montrer l'homme qu'il fut, et la qualité de la lutte qu'il soutint pour parvenir à la sainteté. J'ai tenté de situer son histoire dans son véritable cadre, en suggérant quelques-unes des causes et certains de leurs effets.

Ce livre ne prétend être en aucune manière un ouvrage de science historique. Je l'ai écrit pour le lecteur qui aimerait à connaître davantage un grand caractère et une cause mémorable, et, ce faisant, je n'ai souhaité que d'être véridique et facile à lire.
J'ai puisé mes sources aux biographies contemporaines à celles de saint Thomas Becket. Mes jugements sur l'histoire ont été guidés par des historiens comme M. Zacharie Brooke dont les recherches consacrées au moyen âge méritent d'être mieux connues.
J'adresse mes remerciements à M. Christophe Dawson, pour la bibliographie qu'il m'a indiquée. Je le remercie également, ainsi que le Père Gérald Walsh, M. S. J., de l'Université de Fordham à New-York, et le Père Gervais Mathieu, O. P., pour les sages conseils qu'ils m'ont donnés.

                        

En partenariat avec Amazon.fr

Si vous désirez acquérir ce livre via notre partenaire Amazon.fr, suivez ce lien

Pour revenir à la liste des livres

Webmaster : Christophe Staf
© Templiers.org 1997-2018