La Commanderie de Bourgoult

Source : Thierry Garnier

La commanderie de Bourgoult
Diaporama en bas de page
France, département de l'Eure

France, département de l'Eure, à 50 km au sud-est de Rouen et à 30 km à l'Ouest de Gisors

La Commanderie est située près des Andelys, sur la Paroisse d'Harquency.
Au début du 13e siècle, quelques personnages ont donné en ce lieu divers propriétés de bois et des terre aux Templiers, ceux-ci on commencé à défricher et ont fondé un établissement de leur Ordre.

Vers 1219, Robert Crespin(1), seigneur d'Harquency et de Farceaux, fait don aux frères de l'Ordre du Temple de Salomon de 60 acres(2) de terre et de son bois qu'il possède dans la paroisse d'Harquency, au lieu dit "Bois de Bourgoult" et à "l'Epinaye". En plus de droits d'herbage(3) et de panage(4), Robert Crespin donne également à l'Ordre, un de ses hommes, un certain Pierre de Vesly, avec son tènement(5) à Canteloup(6).

En 1225, Guillaume V Crespin(7) fait don à l'Ordre de 20 acres de terres et de bois attenant à la donation faite par son oncle Robert, près du hameau des Verrières.

Dès 1227, Guillaume V Crespin signe une charte dans laquelle il confirme les dons faits par son oncle et lui-même à la maison du Temple de Bourgoult.

En 1231, dame Asseline, veuve de Richard le Clozier de Longueville donne à la maison de Bourgoult un demi muid(8) de vin blanc à prendre chaque année lors des vendanges dans une de ses vignes, pour le service de la chapelle.

Par la suite, les Templiers ont continuer à agrandir leur domaine en achetant de nouvelles terres ou en échangeant certaines, notament avec un certain Godefroy Gobelin en 1231 et avec le seigneur Jean Crespin(9) en 1265.

Le domaine de Bourgoult était constitué d'un grand manoir ou maison, avec des dépendances et une chapelle, dédiée à Notre Dame du Temple. Autour de ces bâtiments, l'Ordre possédait 93 acres de terres de labour et de prés, ainsi que 33 acres de forêt.

La commanderie possédait aussi des terres et des bâtiments :

  1. Le Vert-Buisson - C'était un petit domaine seigneurial d'une vingtaine d'acres, situé dans la paroisse de Boisemont, donné à l'Ordre du Temple en 1226 par le chevalier Jean de Borrez.
  2. Le Mesnil-sous-Verclives - En 1222, les Templiers achètent au Chevalier Amaury de Verclives un domaine de 60 acres de terres, cultures,... qu'il tenait du Chevalier Jean de Borrez.
  3. Cahaignes - Le domaine de Cahaignes est le fruit de plusieurs dons/acquisitions faites par les frères de l'Ordre . Ces transactions sont conclues, en 1198 avec Raoul de Cahaignes ; en 1236 avec Guillaume Bengnart de Autevesnes ; en 1239 avec les religieux de la Sainte-Trinité du Mont-de-Rouen ; en 1240 avec Dame Ausende, veuve de Jean de Viane ; en 1253 avec Hugues de Grimonval.
  4. Vernon - Les Templiers sont supposés y avoir eu une "maison"
  5. Le Bois-Hibou - En 1235, les Templiers de Bourgoult reçoivent un domaine situé sur la paroisse de Saint-Vincent-des-Bois. Ce don est fait par Raoul le Flament de Saint-Vincent. Ils y édifient une "maison", qui est mentionnée dans une charte de 1274, stipulant que le seigneur Richard de Gomont donne à l'Ordre plusieurs arpents des ses vignes. Certains auteurs mentionnent ce domaine du Bois-Hibou comme commanderie, d'autres comme "simple ferme".
  6. Le Buisson-Hellouin - Les Templiers sont supposés y avoir tenu des terres et une seigneurie.

Après la dissolution de l'Ordre du Temple et le transfert de leurs domaines à l'Ordre de l'Hopital de Saint-Jean, la commanderie de Bourgoult sera réunie à la commanderie hospitalière de Campigny, située près de Pont-Audemer.

De nos jours, de nombreux bâtiments ont été préservés, reconstruits et/ou rénovés. Le site est une proprité privée, mais une partie des bâtiments, dont la grange, est aménagée pour l'organisation de banquets, séminaires, mariages,... Pour toute information à ce sujet, il suffit de contacter les propriétaires du site.
Sur internet : La Grange de Bourgoult Par mail : lagrangedebourgoult@wanadoo.fr

Notes :

(1)Robet Crespin d'Harquency est sans doute né entre 1185 et 1190. Il est le fils de Goscelin Crespin et d'Isabelle du Plessis.

(2)L'acre est une ancienne unité de mesure de surface. Une acre valait environ 2 jugères (journée de travail avec un boeuf), c'est à dire entre 40 et 50 ares.

(3)Le droit d'herbage est le droit de faire pâturer des bovins sur des prés non fauchés pour les engraisser.

(4)Le droit de panage est le droit de faire pâturer des porcs en forêt pour qu'ils se nourrissent des fruits des arbres (glands, faines).

(5)La tenure ou le tènement, désigne la portion d'une seigneurie occupée et cultivée par un paysan libre(tenancier) durant le Moyen Âge. Ce tenancier n'a que la jouissance de cette terre et pas la propriété.

(6)Canteloup est situé à environ 1,5 km au nord-est de Bourgoult.

(7)Guillaume V Crespin, né vers 1215, mort en 1260. Il est le fils de Guillaume IV Crespin et de Eve d'Harcourt.

(8)Le muid est une ancienne mesure de capacité, de valeur variable suivant les époques, les régions, et la nature des marchandises mesurées. Pour les matières sèches (avoine, sel,...), un muid valait entre 1,8 et 4 m3. Pour des matières liquides (vin,...), il valait entre 130 et 700 litres en fonction des époques et des régions.

(9)Jean Crespin, né vers 1230 et mort en 1297. Il est le fils aîné de Guillaume V Crespin.

    


pour une bibliographie plus complète... Bibliographie
  1. "Les commanderies du Grand Prieuré de France"(lien sur archive.org - volume 1 - lien sur archive.org - volume 2)
    Eugène Mannier, 1872
  2. "Templiers et Hospitaliers en Normandie"
    Michel Miguet ; Editions du CTHS, 1995
  3. "Sur les Pas des Templiers en Bretagne, Normandie et Pays de Loire"
    M. Dumontier, N. Villeroux, G. Bernage et T. Barreau ; Editions Veyrier - Copernic, 1986
Webmaster : Christophe Staf
© Templiers.org 2003-2017