Le château de Braniewo

Le château de Braniewo
Diaporama en bas de page
Pologne, Województwo Warminsko-Mazurskie

Pologne, Voïvodie de Varmie-Mazurie, ville de Braniewo, à environ 40 km au nord-est d'Elbląg et à environ 5 km au sud de la frontière de l'enclave russe de l'Oblast de Kaliningrad.

Quelques années après son arrivée en Pologne(1), l'Ordre Teutonique envahit déjà les terres de la tribu prusse des Warmiens(2). Suite à ces invasions, l'évêché de Warmie(3) est créé en 1243. La gestion du territoire de l'évêché nouvellement constitué est partagé entre l'évêque et le chapitre des chanoines, à raison de 2/3 pour le premier et 1/3 pour les autres.

Les évêques de Warmie choisissent Braunsberg (du nom prusse Brausebergue, Braniewo en polonais), situé à quelques kilomètres un peu plus au nord-est à l'embouchure du fleuve Pasłęka sur le "Zalew Wiślany"(4), comme siège de l'évêché. Ils y entament d'abord la construction d'un gród(5) qu'ils transformeront par la suite en château-fort et en même temps, ils commencent la construction de la première cathédrale de Warmie, dédiée à St André l'Apôtre.

Vue d'artiste du château de braniewo
Vue d'artiste du château de Braniewo
Source : Zamki i Obiekty Warowne - Warmii i Mazur

Au cours de la deuxième insurrection des Prusses(6), la ville de Braniewo est détruite et la cathédrale fortement endommagée. L'évêque et le chapitre portent alors leur attention sur le site de Frombork, le trouvant plus propice à la reconstruction de l'évêché et de la cathédrale. En 1279, l'évêque Henry I Fleming(7) déplace officiellement le siège de l'évêché de Braniewo à Frombork, et commence les travaux de construction d'une nouvelle cathédrale.

A la même époque, à la fin de la guerre contre les Prusses, le chapitre de l'évêché, en accord avec l'Ordre Teutonique commence la construction d'un château en dur plus ou moins à l'emplacement du gród prusse.
La première phase des travaux consiste sans doute en la construction d'un quadrilatère sur la rive gauche du fleuve Pasłęka. La partie sud des murailles est réservée au logement, tandis que les côtés nord et ouest sont réservés aux communs. L'entrée du château se trouvet dans le mur est, au milieu de la courtine et protégée par une tour.

Au début du 14e siècle, le château est agrandi vers l'est. On construit de ce côté la basse-cour qui avait plus ou moins la grandeur du château principal.
La partie sud de cette basse-cour est à nouveau réservée au logement. La dernière phase des travaux du château se déroule dans la deuxième moitié du 14e siècle, avec la constructions de bâtiments communs et de dépendances du côté est de la basse-cour.
Aux quatre angles de l'ensemble du château, des tours carrées sont érigées. Du côté de la ville, une grande douve est creusée. Sur cette douve, alimentée par le fleuve, l'entrée est fortifiée par la construction de deux tours et d'un chemin fortifié par dessus la douve. L'accès au château par la deuxième tour se fait par un couloir fermé. (voir le dessin à droite)

En 1396, pendant une révolte populaire, les habitants de la ville détruisent les tours et les murs ouest du château.
Le 6 février 1454(8), les habitants de la ville attaquent le château et s'en emparent. Ils remettent finalement, mais à contre coeur, le château à l'armée polonaise. Mais, quelques années plus tard, la nuit du 10 au 11 septembre 1461, furieux contre l'occupation polonaise, les villageois assiègent encore une fois le château, le prennent et tuent toute la garnison polonaise qui s'y trouvait.

Au cours d'une guerre de deux ans entre la Prusse et le royaume de Pologne, le grand maitre Teutonique, Olbrecht Hohenzollern prend le château par ruse au printemps 1520. Le 7 juillet, les troupes polonaises tentent de reprendre le château, mais la garnison teutonique résiste à l'assaut.

Après cette guerre le château revient entre les mains de l'évêque de Warmie. Pendant le Premier Partage de la Pologne(9) le château se retrouve dans la partie prusienne; Les autorités décident alors d'y installer une école.
Dans les années 1920, le château est reconstruit, mais sera brûlé en 1945.

Parallèlement au développement du château, le petit village de Braniewo s'est aussi développé pour devenir une puissante cité fortifiée.
Une double lignes de murailles protégeait la ville. Il y avait entre 10 et 20 tours de garde et 8 portes.

En 1261 , la ville est brûlée par les prusses. Après la guerre contre les Prusses, la ville est reconstruite à l'ombre du château et repeuplée par des habitants de Lübeck.
En 1284, Braniewo obtient des privilèges commerciaux selon la loi de Lübeck(10).

Son emplacement sur la rive du Zalew Wiślany, a fait de la ville un des ports les plus important de la région. A partir de la deuxième moitié du 14e siècle, Braniewo est intégrée dans la puissante ligue Hanséatique et bénéficie des avantageux "Prawo Składu"(11).

Au Moyen-Age, Braniewo possédait aussi sa propre flotte marchande. A cette époque, le Zalew Wiślany était accessible via le Cieśnina Piławska (Détroit de Baltiisk) situé actuellement sur le territoire russe de l'Oblast de Kaliningrad.
Mais, avec le développement des bateaux, l'augmentation du tonnage et du tirant d'eau, l'accès à Braniewo par le détroit devenait de moins en moins facile et la puissance de la ville a commencé à décliner.

Actuellement, il ne reste de la forteresse teutonique qu'une seule tour, qui était la tour de l'entrée entre le château haut et la basse-cour. La ville quant à elle a gardé quelques fragments de ses murailles ainsi que quelques tours.

Notes :

(1)L'Ordre Teutonique est arrivé en Mazovie à la demande du duc Konrad Mazowiecki vers 1226 - 1228. Les incursions teutoniques dans les territoires des Warmiens datent de 1230.

(2)Cette région, actuellement située au nord-est de la Pologne actuelle était occupée par plusieurs tribus prusses (également appelées Borusses en français) et des tribus baltes, dont les Poméraniens, les Pomésaniens, les Warmiens, les Semigaliens,... Suivez-ce lien sur Wikipédia pour avoir un aperçu de ces tribus.

(3)Henryk von Strittberg sera le premier évêque nommé par l'Ordre Teutonique, mais il n'occupera jamais le siège. Le premier évêque qui occupera effectivement le siège sera un certain Anselme, également membre de l'Ordre Teutonique comme l'était son prédécesseur.

(4)Le Zalew Wiślany est la lagune créée par la Vistule à son embouchure. Cette lagune est séparée de la Mer Baltique par la Presqu'Île de la Vistule et s'y jette par le Cieśnina Piławska (Détroit de Baltiisk) situé sur le territoire russe de l'Oblast de Kaliningrad.

(5)Un gród est un ensemble de fortifié en terre et en bois, souvent un petit village de quelques maisons ceinturé d'une palissade, avec ou sans tour de guet.

(6)Cette deuxième insurrection commence le 20 septembre 1260, au lendemain de la défaite de l'Ordre Teutonique contre une coalition de tribus lituaniennes et Samogitiennes lors de la bataille de Durbe. Cette défaite de l'Ordre a provoqué un soulèvement qui s'est rapidement étendu à travers tout le territoire des tribus prusses. Les différents châteaux de l'Ordre sont assiégés, et les plus petits d'entre eux commencent à tomber aux mains des Prusses. Malgré l'arrivée de nombreux renforts venus de l'Empire Germanique et de toute l'Europe, il faudra attendre 1265 pour que l'Ordre Teutonique ne commence à vaincre ses ennemis. Il faudra encore quelques années avant que les différents chefs de tribus ne soient défaits et pendus, au cours de l'hiver 1271-1272. En 1274, l'Ordre attaque Lidzbark Warmiński, y capture le dernier chef rebelle et le fait éxécuter, provoquant ainsi la fin du soulèvement.

(7)Henri Fleming est le deuxième évêque de Varmie. Il est sacré au début de l'année 1279, il succède à Anselme, décédé à Elbląg dans e courant de l'année 1278. Il meurt le 15 juillet 1300.

(8)Il s'agit de la guerre de 13 ans, une nouvelle guerre entre l'Ordre Teutonique et la Pologne de 1454 à 1466. Elle s'est achevée par la victoire de la Pologne et le 2e traité de Toruń signé par les deux parties en 1466.

(9)Depuis la fin du 16e siècle et à cause de problèmes de succession dynastique, le roi de Pologne est élu par la noblesse. Cette noblesse a profité ainsi de l'affaiblissement du pouvoir royal pour se voir octroyer de plus en plus de privilèges particuliers au détriment du développement du pays. Cette "dissolution" du pouvoir a eu comme conséquence que les voisins directs de la Pologne, Russie, Prusse, Autriche-Hongrie ont eu des vues de plus en plus précises sur les riches terres polonaises et en 1772, les trois puissances se sont mises d'accord et ont commencé le partage de la Pologne entre elles. En 1795, au moment du Troisème partage, la Pologne a disparu des cartes de l'époque.

(10)La loi de Lübeck est la constitution d'une forme municipale de gouvernement développée à Lübeck, après qu'elle ait été faite une ville libre en 1226. Cette loi prévoit l'autonomie gouvernementale. En théorie, cette loi rendait les villes auxquelles elle s'appliquait indépendantes de la royauté. La loi de Lübeck prévoyait qu'une ville soit gouvernée par un Conseil de 20 membres.

(11)Il s'agit de droits commerciaux attribués à certaines villes côtières qui obligeait les marchands des villes de la région à obligatoirement mettre leurs marchandises en vente sur les marchés de cette ville durant un certain temps avant de pouvoir les présenter ailleurs.

    


pour une bibliographie plus complète... Bibliographie
  1. "Zamki i Obiekty Warowne - Warmii i Mazur"
    Agnieszka i Robert Sypek; Almapress
Webmaster : Christophe Staf
© Templiers.org 2003-2017