La maison templière de Bad Breisig (Niederbreisig)

Contributeur : Claude Fox

La commanderie de Breisig
Diaporama en bas de page
Allemagne, land de Rhenanie-Palatinat (Rheinland-Pfalz)

Allemagne, land de Rhenanie-Palatinat (Rheinland-Pfalz), à environ 30 km au nord-ouest de Coblence(Koblenz), landkreis de Ahrweiler.

La petite ville de Bad Breisig sur la rive gauche du Rhin à une soixantaine de kilomètres en amont de Cologne a été le siège d’une importante commanderie de l’Ordre du Temple dans l’ouest du Saint Empire Romain Germanique.

Située sur la frontière entre les archevêchés de Trèves et de Cologne, elle est probablement le résultat d’une donation de la part du Comte Guillaume III de Juliers(1) qui participera à la Cinquième Croisade et mourra en 1219 à Damiette.

Une première trace de l’Ordre du Temple se trouve dans un acte de donation de l'abbaye de St. Florin(2) de Coblence aux Templiers de «Brysich» en l’année 1215.
Cesarius von Heisterbach(3) dans son œuvre «Dialogus miraculorum» rédigé vers 1222 mentionne un chapelain templier «Eynolphus» mort à «Briseke villa diocesis Coloniensis».
Dans une charte du 12 mars 1227, le comte Heinrich von Sayn(4) et son épouse Mechthild von Landsberg, ainsi que la comtesse Ada de Looz(5) donnent au Temple d’Outremer tous leurs droits qu’ils ont sur les biens du chevalier Konrad von der Mühlen à l’exception de ceux relatifs à Brohl.
En 1231, une certaine Alveradis veuve de Bruno fait don de trois "solidi" de Cologne à la maison du Temple d’Outremerpayables à la maison des Hospitaliers près de Burg.

Si les templiers semblent donc bien être présents à Breisig pendant les trois premières décennies du 13e siècle, c’est seulement en 1237 qu’est mentionné une première fois un commandeur de la maison de "Brisike". De cet acte il ressort qu’une maison à Cologne dépendait de la commanderie de Breisig.

Les quelques actes qui ont passé les siècles ne permettent pas d’établir complètement les biens dépendant de cette commanderie. Son rayonnement allait cependant de Cologne au nord à Francfort au sud.

Beaucoup de noms topographiques rappellent la présence des templiers dans cette région :

  1. à Breisig : Templerwäldchen, Tempelacker, Tempelwiese
  2. à Franken : Tempelwald
  3. à Waldorf : Tempelwiese
  4. à Brohl : Am Tempelfeld
  5. à Meindorf : Templergarten

D’autres biens et rentes mentionnés dans des chartes étaient situés à Andernach, Kettenheim, Erlebach Ostheim, Buschhausen, Oberdollendorf et Francfort.

En 1258, un certain Hugo von Merl, Templier de la commanderie de Breisig, est mentionné à Saint Jean d’Acre.

Cependant à partir de 1278, les Templiers de Breisig semblent avoir été contraints de vendre plusieurs de leurs biens et rentes. Le déclin des Templiers dans cette région est encore démontré par le fait qu’un seul commandeur administrait les commanderies de Breisig et de Bad Hönningen.

Après la dissolution de l’Ordre, ses biens furent transmis aux Hospitaliers.

La commanderie de Breisig était située en dehors des remparts de la petite ville du même nom. Ses bâtiments furent détruits presque totalement au cours de la guerre de Trente Ans(6).
En 1657, les Hospitaliers procédèrent à d’importantes rénovations et modernisations. La chapelle templière construite vers 1245 fut consacrée à St Donat. Elle possédait une relique de la vraie croix et fut détruite au début du 19e siècle. Ses restes ont fait l’objet de recherches archéologiques en 1910 et en 1955.
Aujourd’hui subsiste encore un bâtiment de l’ancienne commanderie, probablement la maison du chapitre.
L’église paroissiale de Breisig détient encore aujourd’hui la relique de la vraie croix.
On peut voir un autre vestige de la commanderie de Breisig dans un manuscrit du 13e siècle de l’église paroissiale de Königswinter décrivant les privilèges conférés par le Pape à l’Ordre du Temple.

Noms de templiers mentionnés dans des documents concernant Breisig :

  1. Eynolphus chapelain templier mort avant 1222
  2. Hugo von Merl 1258
  3. Hildebrando magistro domus templi in Briseche en 1268
  4. Gerlaco de Hohingen 1268
  5. Wilhelm von Manderscheid 1274
  6. Gerlach commandeur 1278
  7. Wilhelm chapelain templier 1278
  8. Konrad commandeur 1284
  9. Heinrich von Blatersten 1290
  10. Conrad et Gysilbert von Menden 1290
  11. Tilmann von Honnef 1290
  12. Heinrich von Dollendorf 1290
  13. Frater Henricus dictus de Laa(w)ensteyne commendator et rector domorum militie templi in Hoynken et in Briske 1304

Notes :

(1)Guillaume III de Juliers, succède à son oncle Guillaume II en 1207 comme comte de Juliers. Il est le fils d'Eberhard II de Hengebach et de Judith de Juliers. Il participe à la cinquième croisade, mais meurt lors du siège de Damiette en Égypte, en 1218 ou 1219.

(2)Ce couvent de chanoines a été établi vers l'année 1100 au nord de la vieille ville de Coblence, le long de la Moselle.

(3)Caesarius de Heisterbach est un moine cistercien, prieur de l'abbaye de Heisterbach. Il est né vers 1170 - 1180 et mort vers 1240. Il entre dans l'ordre cistercien vers 1199 à Heisterbach. Il devient rapidement maître des novices et en 1228, il devient prieur de l'abbaye.

(4)Heinrich(Henry) III, Comte de Sayn de 1202 à 1246. Il est né vers 1193 et mort à la fin de l'année 1246 (certains mentionnent sa mort le 1er janvier 1247).

(5)Cette Ada de Looz est sans aucun doute Adelheid von Henneberg, fille de Poppo VII, comte de Henneberg et de Elisabeth von Wildburg. Vers les années 1220-1225, elle épouse Louis III, Comte de Looz à la mort de son père Gérard III.

(6)La guerre de Trente Ans est une série de conflits armés qui a déchiré l’Europe de 1618 à 1648 et avait en toile de fond les problèmes religieux entre catholiques et protestants.

    


pour une bibliographie plus complète... Bibliographie
  1. "Der Tempelherren-Orden in Deutschland"
    Michael Schüpferling ; J. Kirch 1915
  2. "Die Templer von Niederbreisig/Versuch der Geschichte eines rheinischen Templerhauses dans : Rheinland-Reich-Westeuropa. Gesammelte Schriften von Heinrich Neu. Festgabe zur Vollendung des 70. Lebensjahres am 11. Mai 1976, Bouvier Verlag"
    Heinrich Neu ; Herbert Grundmann, Bonn 1976
  3. "Die Kreuzzugsbewegung und die Ritterorden im Erzbistum Köln während des 13. Jahrhunderts dans : Geschichte und Kunst im Erzbistum Köln. Festschrift für Wilhelm Neuss"
    Robert Haas
Plus de ressources sur le Web... Sources sur Internet
  1. "Article de Heino Möhring : Die Kommende der Templer zu Breisig"
  2. "Article de F.Sengstock et A. Napp intitulé « (Bad) Breisig (Komturei, Deutschland) »"
Webmaster : Christophe Staf
© Templiers.org 2003-2017