La Commanderie de Brulhes (Temple-sur-Lot)

Contributeur : Bernard Boubel(†)

La Commanderie de Brulhes (Temple-sur-Lot)
Diaporama en bas de page
France, département du Lot-et-Garonne

France, département du Lot-et-Garonne, à environ 17 km à l'ouest de Villeneuve-sur-Lot, 30 km au nord d'Agen.

La fondation de la commanderie des Templiers semble dater de la fin du 12e siècle, en relation avec une donation de Rainfroid Ier de Montpezat.

L'historien Antoine du Bourg cite Jourdain de la Contraria comme premier commandeur en 1161. Le 5 mai 1288, une donation de Guillaume Amanieu de Castelmoron, reçu au Temple, accroît le temporel avec les péages sur la route et sur le Lot (de moitié avec le prieuré de Fongrave) et les dîmes de Saint-Gervais et Saint-Avit.
Le généreux donateur fut reçu à sa demande "donat"(1) de la maison et les Templiers lui promirent la sépulture après sa mort dans leur église "plus 5 messes par an, pour le repos de son âme en l'honneur des 5 plaies de Notre Seigneur".

La commanderie de Brulhes sur la carte de Cassini
La commanderie de Brulhes sur la carte de Cassini
Source : www.cartocassini.org

Le premier bâtiment de la commanderie était rectangulaire, en pierre de taille, divisé par un mur de refend longitudinal, selon une étude archéologique de J. Pons et M. Daynes :" des éléments en élévation subsistent dans le mur est, les pièces sud du logis et le mur nord de l’église".

La commanderie est détruite par un incendie dans les dernières décennies de la guerre de Cent Ans (traces sur le mur est). Un nouvel édifice est bâti en briques entre 1485 et 1510, selon les datations affinées par les céramiques et la dendrochronologie : les commanditaires sont Bertrand de Gros (1475-1496) et Tannequin de Bussel (1498-1506).

Un premier ensemble de construction comporte un logis avec tour d’angle à l’est. Ce logis est ensuite doublé en profondeur côté ouest et pourvu d’une tour d’escalier en vis hors œuvre (module de brique moins épais) ; les fenêtres à moulures prismatiques ou à double cavet, les portes à montants arrondis et les cheminées adossées au mur de refend datent du tournant des 15e et 16e siècles.

Les travaux importants du logis précèdent sans doute le rattachement de Brulhe à la Cavalerie en 1508. Le Temple de Brulhe est rétabli en 1650. Une enceinte fortifiée par des tours et munie de canonnières ferme la cour et protège les dépendances (16e, 17e siècles).

Le quartier dit du Fort complétait la commanderie au sud. Les armoiries ont été bûchées à la Révolution. L’ensemble a été restauré récemment pour créer un centre d’accueil et d’hébergement sportif.

Commandeurs :

  1. 1161 - .... : Jourdain de la Contraria
  2. 1256 - .... : Pierre Boyer
  3. 1268 - 1281 : Raymond de Cantamerle
  4. 1288 - 1295 : Bertrand (ou Bernard) de la Selve
  5. 1298 - .... : Guillaume de Bernard

Notes :

(1)Il est très difficile de résumer en quelques mots simples ce concept de "frère donat" dans l'Ordre du Temple. Je vous renvoie à la lecture d'un article : "Oblature, classe chevaleresque et servage dans les maisons méridionales du temple au XIIe siècle" rédigé par Elisabeth Magnou dans :"Annales du Midi : revue archéologique, historique et philologique de la France méridionale - Année 1961 - Volume 73 - Numéro 56 - pp. 377-397 (sur le site Persée).

    


pour une bibliographie plus complète... Bibliographie
  1. "Guide de la France Templière"
    Alain Lameyre; Editions Tchou 1975
  2. "Les Hauts lieux Templiers"
    Daniel Gaillard; Editions Lacour-Rediviva 2005
  3. "Acta Templarorium"
    Jean-Luc Alias; Editions Les 3 Spirales 2002
http://www.persee.fr/doc/anami_0003-4398_1961_num_73_56_3952
Webmaster : Christophe Staf
© Templiers.org 2003-2017