La maison de Brumetz

Contributrice : Frédérique Roustant
Pas de galerie photo disponible

France, département de l'Aisne

France, département de l'Aisne, à environ 30 km au nord-est de Meaux.

Nous avons très peu d'informations à propos de la création d'une commanderie à Brumetz et encore moins pour savoir si cet endroit appartenait à l'Ordre du Temple ou à l'Ordre de l'Hopital.

Dans son ouvrage, E. Mannier ne précisant pas de façon formelle l'origine templière de Brumetz, nous considèrerons donc que l'Ordre de l'Hopital est à l'origine de la création de cette maison.

E. Mannier précise encore que : "La ferme se trouvait devant le cimetière du village, le long du chemin de Gandelu.
Ce domaine où le Commandeur avait toute justice, haute, moyenne et basse, s'était formé à l'aide de plusieurs acquisitions faites par les Hospitaliers dans le cours du 14e siècle, des religieux du prieuré de la Sainte-Trinité(1), résidants à Cerfroid, dépendance de Brumetz. Ce prieuré avait reçu la plus grande partie de ses biens et revenus, de Gauthier de Châtillon(2), comte de Portien et connétable de France. Ce seigneur leur avait donné, en 1310, des terres dans sa seigneurie de Brumetz et des droits d'usage dans les bois de Cerfroid, Gandelu et Passy. Il avait en outre amorti(3) tout ce que le prieuré possédait dans la châtellenie de Gandelu, à la charge de faire dire pour lui deux messes du Saint­ Esprit chaque année, aussi longtemps qu'il vivrait, et après sa mort, deux messes de "Requiem".
Le revenu de Brumetz était, en 1757, de 1000 livres, et en 1783, de 1700 livres."

A son apogée, le domaine de Brumetz était constitué d'une grande ferme et de plus de 150 arpents(4) de terres.

Notes :

(1)L'Ordre de la Très Sainte Trinité et des captifs, dit ordre des Trinitaires, est un ordre religieux catholique fondé vers 1194 à Cerfroid par Saint Jean de Matha et Saint Félix de Valois, pour racheter les chrétiens captifs des Maures.

(2)Gaucher V de Châtillon, né vers 1249 à Châtillon-sur-Marne et mort en 1329. Il est inhumé en l'abbaye de Pont-aux-Dames, à Couilly-Pont-aux-Dames. Il est le fils de Gaucher IV de Châtillon et d'Isabelle de Villehardouin. Il est seigneur de Châtillon, comte de Porcien ; il est nommé connétable de Champagne en 1284 par le roi Philippe III, puis nommé connétable de France par le roi Philippe IV "le Bel".

(3)Éteindre définitivement les droits et obligations attachés à un bien en permettant qu'il devienne propriété de gens de mainmorte, en échange d'un dédommagement ou à titre gracieux.

(4)En fonction des régions, un arpent valait plus ou moins 50 ares.


pour une bibliographie plus complète... Bibliographie
  1. "Les commanderies du Grand Prieuré de France"(lien sur archive.org - volume 1 - lien sur archive.org - volume 2)
    Eugène Mannier, 1872
Webmaster : Christophe Staf
© Templiers.org 2003-2017