Burchard von Schwanden (12??-130?)

Contribution : Agnieszka STAF

Maître de l'Ordre Teutonique de 1282 à 1290

Source : Poczet Wielkich Mistrzòw Krzyzackich - Pawel Pizunski, Wydawnictwo 'Arenga'
Burchard von Schwanden
Source : Poczet Wielkich Mistrzòw Krzyzackich

Parmi tous les maîtres teutoniques du 13e siècle, Burchard von Schwanden est peut-être le personnage le plus mystérieux. Non pas à cause du manque de données sur lui, mais au contraire à cause du nombre d'informations souvent contradictoires.

Burchard von Schwanden est issu d'une famille riche et bourgeoise de Berne en Suisse. Son nom vient probablement du château de Schwanden qui se trouve dans la région d'Aarberg(1).
Son père, Rudolf von Schwanden, aurait offert aux Teutoniques des biens dans cette région, mais les circonstances de ce don ne sont pas claires. Peut-être le fait-il au moment de l'entrée de son fils dans l'Ordre.

On ne sait pas exactement quand Burchard est devenu chevalier Teutonique, mais c'est sans doute avant mai 1270, car à cette date il est fait mention de lui comme simple frère à la commanderie de Hitzkirch. A cette époque, un autre Burchard von Schwanden et son frère Ulrik, probablement des oncles du futur grand maître, entrent eux aussi dans l'Ordre.

Source : Poczet Wielkich Mistrzòw Krzyzackich - Pawel Pizunski, Wydawnictwo 'Arenga'
Burchard von Schwanden
Source : Poczet Wielkich Mistrzòw Krzyzackich

La carrière de Burchard chez les Teutoniques n'est ni brillante, ni rapide. En 1275, il devient commandeur à Chojnice (Köniz) et deux ans plus tard, commandeur de la région de Thuringe et de Saxe. Il y reste jusqu'en 1281 et c'est sans doute grâce à lui que la région reçoit de nombreuses donations. Il est certainement élu grand maître à Acre, à la fin de l'année 1282, quoiqu'on dise aussi que cette élection a pu avoir lieu au début de 1283.

La période de règne de Burchard von Schwanden dans l'Ordre n'est pas très paisible. Après l'étouffement de la révolte populaire en Livonie et en Prusse, la situation est calme, mais en Palestine, les croisés perdent leurs territoires et à chaque instant, on s'attend à la prise par les musulmans du dernier bastion chrétien : Saint-Jean d'Acre.
C'est sans doute à cause de cette situation que le grand maître passe plus de temps en Palestine qu'en Europe, se rendant uniquement de temps en temps en Allemagne où il réorganise certaines provinces de l'Ordre.
Dans ce but, il convoque le chapitre général à Frankfurt-Am-Main en 1287.

Il n'a pourtant pas l'occasion d'achever les changements prévus. En mars 1287, les Semigalliens(2) aidés des Lituaniens donnent un sérieux coup à l'Ordre. Le Maître de Livonie(3) meurt lors de la bataille de Garoza et les propriétés teutoniques sont à nouveau menacées. Pour défendre les terres de l'Ordre, Burchard von Schwanden réunit une grande troupe de chevaliers teutoniques de Souabe et de Franconie et, à sa tête, se précipite en Prusse ou il arrive au début décembre 1287 et entreprend de pacifier la région.

Source : https://www.wikiwand.com/de/Burchard_von_Schwanden
Sceau de Burchard von Schwanden comme Grand Maître de l'Ordre
Source : Wikipédia - Wikiwand

Au début de 1288, il convoque un chapitre à Elbląg, au cours duquel il fait beaucoup de changements dans les postes administratifs de l'Ordre en nommant par exemple Meinhard von Querfurt(4) comme nouveau Maître de Prusse.

A la fin de 1288, Burchard von Schwanden quitte la Prusse pour une tournée d'inspection des grosses commanderies de l'Ordre situées dans les terres de l'Empire Germanique. A cette occasion, il rencontre Rudolf 1er de Habsbourg, Roi d'Allemagne, qui l'envoie au début de l'année 1289 en mission diplomatique auprès du pape Nicolas IV, pour règler l'affaire concernant son couronnement. Burchard von Schwanden profite aussi de sa rencontre avec le pape pour faire confirmer des décisions concernant l'organisation de l'Ordre, entre sa branche de Prusse et celle de Livonie.

En automne 1289, il revient dans l'Empire ou il édicte la loi concernant les "frères séculiers" de l'Ordre. Cette catégorie de frères comprend tous les bienfaiteurs de l'Ordre ainsi que ceux qui prêtent le serment uniquement pour une période déterminée de service dans ses rangs. De cette manière, les princes polonais Konrad de Mazovie(5) et Sambor de Tczew(6) deviennent des "frères séculiers" à titre posthume. A ce titre, des messes seront dites régulièrement dans les chapelles de l'Ordre pour les âmes de ces frères séculiers défunts, mais uniquement tant que leurs terres resteront en possession de l'Ordre.

Source : https://www.wikiwand.com/de/Burchard_von_Schwanden
Sceau de Burchard von Schwanden - Commandeur de Buchsee (Münchenbuchsee)
Source : Wikipédia - Wikiwand

Au début de 1290, des informations inquiétantes arrivent dans l'Empire sur le danger qui menace Acre. Une grande armée musulmane arrive près de ses murs et les croisés envoient en Europe des appels à l'aide désespérés. Des troupes armées partent en Palestine, dont un contingent de l'Ordre, composé de 40 frères chevaliers et 400 hommes d'arme sous le commandement de Burchard von Schwanden. Ils arrivent à Acre quelques semaines plus tard.

Trois jours après l'arrivée du contingent à Acre, Burchard von Schwanden démissionne brusquement et quitte l'Ordre Teutonique dans des circonstances toujours non élucidées à l'heure actuelle.
Si on croit certains historiens, l'affaire est liée avec des projets de réunification des trois Ordres, Hospitaliers, Templiers et Teutoniques, rassemblés en un seul grand ordre très puissant.

La suite de la vie de Burchard von Schwanden est encore moins claire. Il semble que, peu après avoir quitté l'Ordre Teutonique, il soit entré chez les Hospitaliers.
Par la suite, il tente de revenir à nouveau chez les Teutoniques, mais sa demande est rejetée. Il reste jusqu'à la fin de sa vie chez les Hospitaliers, comme commandeur de Buchsee(Münchenbuchsee), Freiburg im Üechtland (Fribourg), Hohenrain, Klingnau, Leuggern, Thunstetten et Reiden. Selon différentes sources, Burchard von Schwanden décède en juillet 1304, 1309 ou 1310.

Notes :

(1)Aarberg est une ville de Suisse située à une vingtaine de kilomètres de Berne.

(2)Cette région, actuellement située au nord-est de la Pologne actuelle était occupée par plusieurs tribus prusses (également appelées Borusses en français) et des tribus baltes, dont les Poméraniens, les Pomésaniens, les Warmiens, les Semigaliens,... Suivez-ce lien sur Wikipédia pour avoir un aperçu de ces tribus.

(3)Wilhelm(Willekin) von Nindorf(ou von Endorp) était Maître de Livonie de 1282 à 1287, date de sa mort lors de la bataille de Garoza.

(4)Meinhard von Querfurt, aussi appelé Meinherus von Querenvord ou Meynko von Querenforth. Il est issu d'une riche famille de burgraves établie à Magdeburg en Saxe. On ne connait pas sa date de naissance ni l'année de son entrée dans l'Ordre Teutonique, mais pour cette dernière, c'est sans aucun doute avant 1279, car à cette date, il est cité comme commandeur de Dzierzgoń. En 1280, il est mentionné comme commandeur de Königsberg (Kaliningrad), en 1283 il est commandeur de Brandenburg (Ouchakovo). Il est nommé Maître de Prusse lors du chapitre tenu à Elbląg en 1288. En 1289, la construction de la nouvelle forteresse de Ragnit, sur la rive gauche du Niemen, est enfin terminée. Elle servira à Meinhard de base pour la conquête de la Samogitie. Il meurt en 1299.

(5)Konrad 1er (Konrad I Mazowiecki), duc de Mazovie de 1202 à 1247. Il est à l'origine de l'installation de l'Ordre Teutonique en Pologne.

(6)Sambor II de Tczew (Sambor II Tczewski). Duc de Tczew et Lubiszewo de 1230 à 1278. En 1236, il s'allie avec les chevaliers Teutoniques pour combattre son frère Świętopełk, Duc de Poméranie.


pour une bibliographie plus complète... Bibliographie
  1. "Poczet Wielkich Mistrzòw Krzyzackich"
    Pawel Pizunski; Wydawnictwo "Arenga"
Webmaster : Christophe Staf
© Templiers.org 2003-2017