Al-‘Adîd (1160 - 1171)

Abu Muhammad 'Abd Allah ibn Yusuf ibn al-Hafiz, mieux connu sous son nom de règne al-Adid li-Din Allah ou encore Al-Azid ou al-Athid, était le quatorzième et dernier calife(1) de la dynastie fatimide du Caire.
Son père, Youssouf, est le second fils du calife Abu-l-Maymun Abd-al-Majid Al-Hafiz li-din-Al·lah.
Il est né vers 1151 et a règné de 1160 à 1171.

Il devient calife en 1160, alors qu'il a 9 ans, à la mort de son cousin Abu'l-Qasim Isa ibn az-Zafir, âgé lui de 11 ans. Trop jeune pour assumer le pouvoir, celui-ci est entre les mains du vizir(2) Talaï Ibn Rouzzik(3).

Au cours de l'année 1162, Talaï Ibn Rouzzik marie le calife Al-‘Adîd à l'une de ses filles, asseyant ainsi encore plus son pouvoir et sa puissance. Mais en septembre 1162, Ibn Rouzzik est poignardé à plusieurs reprises par des gardes alors qu'il se promenait dans son palais. Il ne mourra que quelques jours plus tard, en désignant son fils Al-‘Adîl Rouzzik comme son successeur.

En janvier 1163, ce dernier est à son tour renversé et assassiné par Shawar(4), gouverneur de Haute-Egypte.

La domination fatimide était si faible et divisée par ce temps que les croisés pouvaient commencer leurs invasions d'Egypte. Al-Adid était le dernier souverain arabe en Egypte et en Syrie, et selon Michael Haag, "les Arabes autrefois impériaux étaient maintenant gouvernés par les Turcs et les Kurdes". [1] Shawar, l'aide de Nur ad-Din Zangi, souverain des Zengides de Syrie, put s'établir en tant que vizir en Égypte (1163-1169), et il était le souverain effectif du pays. Grâce à une diplomatie prudente entre les croisés et les Zengids, Shawar a maintenu une fragile prise sur le pouvoir. D'abord, avec l'aide des troupes syriennes sous Shirkuh et Saladin, les forces de Shawar ont pu lutter contre les incursions des Croisés. Une remarquable alliance fut conclue en 1167 entre son califat et le royaume chrétien de Jérusalem, contre les Zengides. Les émissaires de langue arabe, Hugh Grenier, un chevalier hospitalier et Geoffrey Fulcher, chevalier templier, arrivèrent à son palais au Caire, qui fut décrit de façon généreuse par Guillaume de Tyr sur la base de leurs impressions [2]. Finalement, Shirkuh a tué Shawar et a pris sa place en 1169. Après la mort de Shirkuh deux mois plus tard, le neveu de Shirkuh Saladin est devenu le vizir d'Egypte. Lorsque al-Adid mourut de causes naturelles en 1171, la dynastie fatimide finit par faire place aux Ayyubides (1171-1260), une dynastie nommée pour Ayyub, le père de Saladin. Al-Adid a été cru par les musulmans d'Ismaili de Hafizi pour être un imam et a été succédé par son fils Daud surnommé Al-Hamidlillah en tant qu'imam. La secte Hafizi a continué avec Abu Sulayman Daud Al-Hamidlillah qui est mort en 1207 en nommant son fils Sulayman Badruddin comme Imam, d. 1248. Sulayman Badrudddin est mort sans issue et la lignée de Hafizi Ismaili est morte dehors.

Le drapeau des Fatimides

Roi précédent : Harold Godwinson - Roi suivant : Guillaume Ier "le Conquérant"

Retour à la liste des Rois d'Angleterre

Notes :

(1)Le Witenagemot ou encore Witan était une assemblée de sages chez les Saxons. Cette assemblée, fonctionnant pratiquement comme une sorte de parlement, était composées des hommes influents du royaume, clergé, comtes (earls) et barons (thegns).


Plus de ressources sur le Web... Sources sur Internet
  1. "Wikipedia - l'encyclopédie libre"
  2. "Wikiwand - Wikipedia Modernized"
Webmaster : Christophe Staf
© Templiers.org 2003-2017