La Commanderie de Châteaubernard

    Sommaire des pages sur ce thème:
  1. la présentation du site (page actuelle)
  2. la banque d'images (pas d'images disponibles actuellement)
France, département de la Charente

France, département de la Charente, à environ 3 km au sud de Cognac.

Bâtie à quelques kilomètres de Cognac, la chapelle est le seul vestige restant de la commanderie de Châteaubernard.
Bien qu'il n'existe aucun document attestant de la date de construction de cette chapelle, les éléments stylistiques et architecturaux laissent penser que cette construction remonte aux années 1150-1160.

Plusieurs documents de l'époque templières sont conservés dans les archives départementales. Le plus ancien date de 1220 et concerne un accord passé entre d'une part les Templiers de Châteaubernard et les moines bénédictins de l'abbaye de Fontdouce et d'autre part des particuliers au sujet de la reconstruction de moulins situés près de Cognac.

Un acte daté de 1227 mentionne la concession d'une maison sise à Cognac faite par le commandeur et les frères de Châteaubernard à un particulier. Cet acte mentionne également que l'effectif de la commanderie était de 5 templiers, dont un seul chevalier. Cette même maison de Cognac fait encore l'objet d'un autre acte de concession en 1242, fait cette fois par Guillaume de Sonnac, Commandeur d'Aquitaine et futur Maître de l'Ordre du Temple.

En 1295, un acte d'achat d'un moulin à un particulier par les Templiers mentionne que Frère Hugues de Narzac est commandeur de Châteaubernard et d'Angles.

Tout comme les autres commanderies de la région, Châteaubernard a souffert de la Guerre de Cent Ans, de la grande peste et de la crise économique qui s'en est ensuivie.
Au début du 15ème siècle, la commanderie cesse d'être un domaine autonome et devient membre de Beauvais-sur-Matha.
En 1655, un procès-verbal d'une visite du prieur de l'Ordre mentionne l'état de délabrement et de ruine du domaine. Seule la chapelle semblait échapper à ce sort et était relativement bien entretenue.

Les différents procès-verbaux des visites qui se sont déroulées au cours du 18ème siècle ont toujours mentionné le bon état de cette chapelle.
A la révolution et comme pour les autres propriétés de l'Ordre de Malte, le domaine de Châteaubernard est vendu comme bien national. En 1844, la chapelle est rendue au culte, mais ne devient église paroissiale qu'en 1874.


pour une bibliographie plus complète... Bibliographie
  1. "Les Commanderies des Templiers et des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem en Saintonge et en Aunis"
    Anne-Marie Legras; Editions du Centre National de Recherche Scientifique 1983
  2. "Les Templiers dans le Sud-Ouest"
    Jacques Dubourg; Editions Sud Ouest 2001
Webmaster : Christophe Staf
© Templiers.org 2003-2017