La Commanderie de Chierzac

Pas de galerie photo disponible

France, département de la Charente-Maritime

France, département de la Charente-Maritime, à environ 29 km au nord-est de Bordeaux et 58 km au sud-ouest d'Angoulème, commune de Bédenac.

Chierzac sur la carte de Cassini
Chierzac sur la carte de Cassini
Source : www.cartocassini.org

La date d'implantation des Templiers à Chierzac est inconnue, mais l'existence de la commanderie est mentionnée dans des documents datés de 1304, c'est à dire de la fin de la période templière, tout comme pour Civrac. L'un de ces documents est le règlement d'un conflit entre Hugues Raynaud, commandeur de Chierzac et Bertrand de Montlieu(1), chevalier, au sujet de la haute justice à Chierzac.
Dans un autre document, il est mentionné que Hugues Raynaud est commandeur de Chierzac et de Civrac, ce qui semble vouloir dire que Chierzac était déjà à l'époque templière attachée à la commanderie de Civrac.

La chapelle de Chierzac
La chapelle de Chierzac
Source : www.en-charente-maritime.com

L'enquête pontificale de 1373 mentionne que Chierzac est rattachée à Civrac et atteste de la présence d'une chapelle à Chierzac, sans doute d'origine templière.
Bien que l'enquête ne le stipule pas expressément, Chierzac a sans doute subi les mêmes conséquences dues à la guerre et à la peste que les autres établissements hospitaliers du Saintonge.

Les comptes-rendus des visites prieurales, mentionnent qu'en 1479, Chierzac et Civrac sont devenues des dépendances de la commanderie des Epeaux, qu'en 1565, la chapelle est en ruines, mais qu'en 1686, le curé de Bédenac vient y faire la messe un dimanche sur trois.

La chapelle de Chierzac est toujours visible de nos jours. Elle se dresse au lieu-dit "Linière", un peu à l'écart du village de Chierzac.
Le style architectural est typique des établissements religieux de la région : des murs épais, de puissants contreforts, une nef unique à trois travées, la troisième formant le chœur, terminée par un mur plat dans lequel s'ouvre une grande baie en arc brisé.

Notes :

(1)La Seigneurie de Montlieu, dans l'actuelle commune de Montlieu-la-Garde, est citée dans les documents à partir de la fin du 11e siécle. D'après le cartulaire de l'Abbaye Saint-Étienne de Baignes, son premier seigneur connu est un certain Guillaume, seigneur de Montlieu entre 1089 et 1098.


pour une bibliographie plus complète... Bibliographie
  1. "Les Commanderies des Templiers et des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem en Saintonge et en Aunis"
    Anne-Marie Legras; Editions du Centre National de Recherche Scientifique 1983
  2. "Les Templiers dans le Sud-Ouest"
    Jacques Dubourg; Editions Sud Ouest 2001
Webmaster : Christophe Staf
© Templiers.org 1997-2018