La Commanderie de Civrac

    Sommaire des pages sur ce thème:
  1. la présentation du site (page actuelle)
  2. la banque d'images (pas d'images disponibles actuellement)
France, département de la Charente-Maritime

France, département de la Charente-Maritime, à environ 42 km au sud de Saintes, commune de Mirambeau.

On ne peut déterminer avec précision la date de fondation de la commanderie templière de Civrac, mais le premier acte la mentionnant date de 1290.
Au cours de leur interrogatoire, plusieurs frères ont mentionné avoir été reçus dans l'Ordre dans la chapelle de la commanderie de Civrac.

Encore une fois, l'enquête pontificale de 1373 nous montre les ravages qu'ont causé les guerres et la peste. A ce moment, la commanderie possédait 5 moulins (3 à eau, 1 à vent et 1 à tan) qui ont été détruits ou qui ne rapportaient plus aucun revenu.
Comme beaucoup d'autres établissements de la région, Civrac ne se relèvera pas de ces évènements catastrophiques.
A la fin de la guerre de Cent Ans, les Hospitaliers regroupent les commanderies de Civrac, Bussac et Le Deffend pour en faire une baillie autonome et capable de retrouver une économie saine.
A la fin du 15ème siècle, ces trois établissements sont rattachés à la commanderie des Epeaux.

La chapelle de la commanderie est le bâtiment qui aura survécu le plus longtemps comme l'attestent plusieurs procès-verbaux de visites prieurales, mais elle a complètement disparu de nos jours.
Comme seul souvenir, il ne reste que le toponyme de "la Commanderie" désignant un lieu-dit au milieu de vignes.


pour une bibliographie plus complète... Bibliographie
  1. "Les Commanderies des Templiers et des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem en Saintonge et en Aunis"
    Anne-Marie Legras; Editions du Centre National de Recherche Scientifique 1983
  2. "Les Templiers dans le Sud-Ouest"
    Jacques Dubourg; Editions Sud Ouest 2001
Webmaster : Christophe Staf
© Templiers.org 2003-2017