La Commanderie des Epeaux

    Sommaire des pages sur ce thème:
  1. la présentation du site (page actuelle)
  2. la banque d'images (pas d'images disponibles actuellement)
France, département de la Charente-Maritime

France, département de la Charente-Maritime, à environ 18 km au sud-ouest de Saintes et 17 km à l'est de Royan, commune de Meursac

Le plus ancien document mentionnant l'existence de la commanderie templière des Epeaux date de 1227, mais il est plus que probable que la construction des bâtiments date de la deuxième moitié du 12ème siècle comme en témoigne les quelques vestiges encore visibles de la chapelle.

La commanderie ne tarda pas à se développer et eut rapidement une dépendance à Beloire. Au cours du 13ème siècle, les domaines de la commanderie produisaient suffisamment de denrées que les Templiers en firent du commerce. A cette même époque, la commanderie de Villeneuve fut rattachée à cette des Epeaux.

Le dernier commandeur templier des Epeaux fut Hugues de Narzac, qui fut auparavant commandeur de Châteaubernard et d'Angles. Le compte rendu de son interrogatoire qui eut lieu en 1311 devant la commission pontificale, mentionne qu'il a alors quarante ans et qu'il fut reçu vers l'âge de 15 ans dans la chapelle du temple du Dognon.

Après la dévolution des biens du Temple à l'Hôpital, et comme toutes les commanderies du Saintonge, celle des Epeaux fut victime des guerres entre la France et l'Angleterre et subit les effets de la grande peste de 1348, voyant ainsi ses revenus presque anéantis, comme le montre l'enquête pontificale de 1373.
Après la guerre, la commanderie recommença doucement à devenir prospère mais sans atteindre le niveau qu'elle avait à la fin de l'époque templière.
A la fin du 15ème siècle, les Hospitaliers réorganisèrent leurs commanderies et les Epeaux devinrent le chef-lieu d'une immense baillie recouvrant les maisons de la Saintonge méridionale plus quelques autres.
Plusieurs procès-verbaux de visites prieurales nous renseignent sur l'évolution des bâtiments de la commanderie au cours du temps.
L'ensemble des bâtiments a été remanié plusieurs fois au cours des siècles, ce qui fait que la disposition actuelle n'a plus de point commun avec l'agencement initial.


pour une bibliographie plus complète... Bibliographie
  1. "Les Commanderies des Templiers et des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem en Saintonge et en Aunis"
    Anne-Marie Legras; Editions du Centre National de Recherche Scientifique 1983
  2. "Les Templiers dans le Sud-Ouest"
    Jacques Dubourg; Editions Sud Ouest 2001
Webmaster : Christophe Staf
© Templiers.org 2003-2017