Eudes de Saint-Amand (11??-1180)

Maître de l'Ordre de 1171 à 1180

Originaire du Limousin, Eudes de Saint-Amand occupe la fonction de maréchal lorsqu'il est élu à la tête de l'Ordre pour succéder à Philippe de Milly.
L'Ordre a besoin d'un chef vif, actif et courageux. En 1172, Gauthier du Maisnil, Chevalier du Temple, est accusé par le Roi Amaury 1er d'avoir assassiné un émissaire ismaélien. Le Roi réclame à Eudes de Saint-Amand la livraison du coupable, mais celui-ci arguant du fait que le Temple ne dépend que de la juridiction pontificale, s'y oppose catégoriquement.
Le décès inopiné du Templier coupable, suivi quelques mois plus tard du décès d'Amaury, met fin à cette querelle. Eudes de Saint-Amand acquiert alors la réputation d'un homme dur, intraitable et intransigeant.

Au cours de son magistère, Eudes de Saint-Amand mène plusieurs expéditions contre les forces de Saladin et notamment vers les villes de Naplouse, Jéricho et Djerach, où il remporte plusieurs succès.
La plus belle victoire à laquelle il participe, est sans nulle doute la bataille de Montgisard
Après cette glorieuse victoire sur les forces de Saladin, l'Ordre du Temple reçoit plusieurs donations importantes, dont certaines, faites par Renaud, Seigneur de Margat, qui attribuent à l'Ordre la moitié des revenus de plusieurs cités.
En mars 1179, les Templiers achèvent d'édifier une forteresse, le "Chastellet", au Gué de Jacob.
Saladin tente de négocier pour obtenir la destruction de cette forteresse, car sa construction viole l'accord de paix qu'il a signé avec Baudouin IV après la bataille de Montgisard. Les francs refusent, malgré la promesse de Saladin d'offrir plus de 100 000 dînars pour la démolition du fort.
En mai 1179, Saladin veut envahir le royaume de Jerusalem, mais la forteresse du "Chastellet" résiste et l'assaut musulman se brise sur ses murailles, âprement défendues par les Templiers et les hommes du connétable Onfroi de Toron.
Baudouin IV, Raymond III de Tripoli, Eudes de Saint-Amand et Roger des Moulins, Maîtres de l'Ordre du Temple et de l'Hopital, livrent bataille à Saladin dans le Marj' Ayûn. Malgré quelques victoires franques, Saladin écrase l'armée chrétienne et capture Eudes de Saint-Amand.
Sans profiter de sa victoire, Saladin se contente d'assiéger et de détruire la forteresse templière du "Chastellet" à la fin du mois d'août 1179. Saladin fait exécuter les Templiers ainsi que leurs Turcoples.
Eudes de Saint-Amand meurt en octobre 1180 dans les geôles de Saladin après que celui-ci lui propose de l'échanger contre un de ses neveux prisonnier des francs.

Ecartelé : au premier et au quatrième d'argent à la croix pattée et alésée de gueules, au deuxième et au troisième de sinople aux trois fasces d'argent et à l'engrelure du même en chef

Maître précédent : Philippe de Milly - Maître suivant : Arnaud de Toroge

Retour à la liste des Maîtres


pour une bibliographie plus complète... Bibliographie
  1. "Armorial des Maîtres de l'Ordre du Temple"
    Bernard Marillier; Editions Pardès 2000
  2. "Histoire des Templiers"
    J.-J.-E. Roy ; Editions Pardes 1999
  3. "Histoire des Croisades et du Royaume Franc de Jerusalem (3 volumes)"
    René Grousset ; Librairie Académique Perrin 1991
Webmaster : Christophe Staf
© Templiers.org 2003-2017