Compte-rendu de notre visite au musée de Toruń (Pologne)

L'exposition "Templiers. Histoire et mythe" à Toruń, dont nous vous informons depuis un certain temps, a été créée et organisée par Sławomir Majoch, historien de l'art qui travaille au musée municipal de la ville de Toruń. Il était également notre guide à Toruń et nous avons ainsi pu profiter du compagnon le plus compétant possible pour visiter l'exposition et jeter un coup d'oeil à la ville.

La ville de Toruń, grande et puissante cité à l'époque templière grâce au commerce par la Vistule, est un témoin silencieux mais très expressif. La ville l'a échappé belle durant la IIème guerre mondiale.
Donc, comme rarement en Pologne, on peut y voir des maisons originales avec leurs décorations exceptionnelles. L'étonnement grandit à chaque pas! On entre dans une banque située à 30 mètres de l'hôtel de ville et on peut admirer sur un des murs de la grande salle des guichets un fragment de fresques du XIVème et du XVème siècle. Cette situation n'est pas rare. Les employés d'une agence immobilière toute proche travaillent dans une grande salle (l'ancien hall d'affaires d'un commerçant) dont les murs sont couverts de fresques moyenageuses. On y entre avec notre guide, on demande pardon et on prend de superbes photos. Il faut y revenir pour passer plus de temps.

L'exposition quant à elle a été installée dans les caves voûtées (appelées aussi "Caves de Gdańsk") et dans la salle du premier étage de l'hôtel de ville gothique construit au XIIIème siècle au milieu de la grand place de Toruń. Déjà l'atmosphère de l'exposition nous fait entrer dans l'ambiance de l'époque.
Les caves sont basses, en briques rouges et ses voûtes reposent sur cinq colonnes. Autour de nous, des explications sur les débuts de l'Ordre du Temple, des cartes, des gravures, des monnaies utilisées par les croisés, des photos contemporaines de ruines, témoignent de la présence des Templiers. Dans un coin, l'habit complet d'un sergent et d'un chevalier Templier.
On passe en dessous d'un arc bas et on entre dans la grande salle principale. Ici sont rassemblés tous les objets qui temoignent de la présence des Templiers sur les terres polonaises, les découvertes de Chwarszczany et de Rurka, des photos, des cartes et même la reconstruction de la tombe d'un Templier, probablement un grand dignitaire, qui a fini sa vie à la commanderie de Rurka.

On peut voir des cruchons recollés, des coupes et des assiettes qui étaient probablement utilisés par les habitants des commanderies templières polonaises. L'exposition nous présente aussi des objets militaires du Moyen-Age retrouvés pendant les fouilles archéologiques sur les terrains appartenant aux Templiers comme par exemple: des épées, des éperons, des pointes de fer de javelots. Plusieurs photos aggrandies des fouilles à Chwarszczany décorent les murs en nous rappellant grâce à qui on peut admirer tout ça.
Au fond de la salle on peut voir une collection d'encolpions formidables ainsi que des objets moyenageux contemporains de l'Ordre du Temple. Trois de ces objets font partie du patrimoine exceptionnel de la Pologne :

  1. Un anneau sigillaire en or du XIIème siècle retrouvé à Pęzino(1), l'un d'une série de trois anneaux comportant des inscriptions non encore déchifrées à nos jours. Vous en aurez bientôt l'histoire complète !
  2. Un Calice Royal, fabriqué vers 1190 probablement en Grande Pologne par un orfèvre d'un atelier lorrain ou westfalien pour la cathédrale de Gniezno(2). Ce calice d'argent doré était utilisé pendant les messes de couronnement des rois polonais à Gniezno. Sa décoration composée de scènes bibliques de l'ancien testament représente la collaboration idéale du pouvoir laïque (le roi) et de l'Eglise.
  3. Un coffret d'argent doré du XIIème siècle fabriqué au Proche-Orient ou en Sicile, probablement rapporté par un croisé polonais qui revenait de la Terre Sainte. La décoration représente les luttes entre des chevaliers et des animaux réels et mythiques. A l'avant, on peut voir deux chevaliers sur leurs chevaux : l'un se bat avec un chevalier à pied et le deuxième avec un lion. Derrière, un homme vétu d'un manteau léger tue un lion avec un couteau pendant qu'un autre lion mange un homme nu. Sur les côtés, des luttes entre animaux fantastiques: un lion mordant une créature avec deux corps et une tête et un dragon à deux têtes mordant une chimère. En haut, autour du coffret, on peut lire un texte en arabe qui signifie: " Uniquement à Toi Seul appartient l'Etat entier, je Te vénère". Ce coffret était utilisé comme un reliquaire.
L'anneau sigillaire mystérieux...cliquez pour agrandir La coupe du sacre des rois polonais...cliquez pour agrandir ! Le coffret utilisé comme reliquaire...cliquez pour agrandir

Dans la grande salle au premier étage, on retrouve la deuxième partie de l'exposition concernant le mythe des Templiers et de l'influence de leur légende sur les sociétes secrètes, la littérature et l'art. Le commissaire de l'exposition, Sławomir Majoch a pu réunir ici plusieurs objets anciens utilisés par la Franc-Maçonnerie au cours des XVIIIème et XIXème siècles, deux documents assez exceptionnels datant du début du XVIIème siècle édités par les Roses-Croix et des objets plus contemporains utilisés actuellement par les chevaliers de l'OSMTH.
Il a également rassemblé plusieurs livres édités à diverses époques et dans plusieurs pays dont le thème est toujours celui des Templiers et de leurs mystères. Cette collection est complétée par des extraits de presse, des publications, même des jeux vidéos ainsi que des tableaux de peintres polonais liés avec les Chevaliers du Temple.

Couverture du catalogue et affiche de l'expoLe catalogue de 168 pages nous présente cinq textes historiques.
Les deux premiers du professeur d'Histoire Maria Starnawska : "Les Templiers - précis d'histoire" et "Les Templiers sur les terres polonaises". Le texte suivant "L'art des Templiers" a été écrit par Błażej Skaziński, Historien de l'art. Le quatrième texte est un essai de l'archéologue Przemysław Kołosowski sur "L'état des recherches archéologiques sur les demeures des Templiers sur les terres polonaises" (Vous aurez bientôt la traduction de ce nouveau rapport). Le dernier texte du catalogue "Templiers. Histoire et Mythe" concerne le mythe des Templiers et son influence sur notre culture. L'auteur, l'historien de l'art Sławomir Majoch, rassemble et explique les exemples de l'influence de la légende des Templiers sur les associations secrètes comme les francs-maçons, l'OSMTH, la peinture, la littérature, l'art cinématographique, etc. Vous aurez bientôt également la traduction de ce texte.

L'exposition de Toruń a connu un grand succès. D'un côté, pour la première fois dans l'histoire une exposion sur les Templiers a été organisée en Pologne et d'un autre côté, la soirée d'ouverture de l'exposition a réuni plus de 300 personnes qui s'occupent de ce sujet, tant professionels qu'amateurs passionnés.
C'était une grande occasion de faire connaissance, d'échanger des expériences et des idées. Tout de suite, l'idée d'une prochaine exposition, plus grande et plus complète, est née. Nous vous invitons donc à Toruń probablement en 2007 pour l'anniversaire de l'arrestations des Templiers.

Agnieszka et Christophe STAF
Enghien, le 4 novembre 2004

Nos grands remerciements à Sławomir et Agnieszka Majoch pour leur accueil chaleureux et pour les explications grâce auxquelles l'exposition était encore plus interessante. Toruń est une superbe ville qui nous a donné l'envie d'y revenir pour plus longtemps.

Notes :
(1)Le chateau de Pęzino est situé dans la partie nord-ouest de la Pologne, dans la région de Szczecin.
(2)Gniezno, ville située dans la région de Poznań, était la première capitale de la Pologne. Le sacre des rois polonais se déroulait dans la cathédrale de la ville.
Webmaster : Christophe Staf
© Templiers.org 1997-2019