Henri 1er(1008??-1060)

Roi de France de 1031 à 1060

Deuxième fils de Robert II "le Pieux" et de Constance d'Arles. Associé au trône en 1025, à la mort de Hugues, son frère aîné, Il est sacré à Reims le 14 mai 1027. La décision de Robert II d'associer Henri au trône, ne se fait pas sans heurts, la reine Constance défendant les droits de son troisième fils Robert.
Les deux frères parviennent à trouver un accord peu de temps avant la mort de leur père, le 20 juillet 1031.
Henri 1er accède au trône à la mort de son père, et aussitôt, il est à nouveau confronté aux intrigues de sa mère qui soulève contre lui une partie des grands vassaux, dont Eudes, comte de Blois et de Champagne, qui parvient à s'emparer de la ville de Sens et contraint le roi à se réfugier dans le domaine d'un de ses vassaux resté fidèle, le duc de Normandie, Robert "le Diable".
Aidé du Comte d'Anjou, Foulques Nerra, le roi entreprend d'assiéger son frère Robert et le comte Eudes en été 1032. L'échec de ce siège provoque une concertation entre les belligérants au cours de laquelle Robert accepte de se soumettre à la condition que la Bourgogne lui soit inféodée. L'acceptation de ces conditions par Henri 1er provoque un grave recul territorial pour le domaine royal, dont les deux premiers capétiens avaient préservé l'intégrité.

Après la soumission de son frère, Henri 1er entame alors une guerre sans merci contre ses vassaux restés en rébellion, dont Eudes de Blois.
Pour contenir ce turbulent baron, Henri 1er se rapproche de l'Empereur Germanique Conrad II et fort de cette alliance, il recommence le siège de Sens qui est une nouvelle fois un échec. La mort de Eudes en novembre 1037, ne terminera pas cette guerre, les fils de ce dernier Etienne et Thibault, qui se sont partagés la Champagne et la région de Blois et Chartres continue la révolte entamée par leur père.
Ils seront définitivement vaincus à Nouy en 1044.

Pendant sa lutte contre Eudes, Henri 1er a également fait appel à son vassal normand, Robert le Diable et lui a donné en récompense de sa loyauté, le Vexin Français, ce qui aura pour conséquence d'encore diminuer le domaine royal. A la mort de Robert, Henri 1er soutient son fils, Guillaume le Bâtard (futur Guillaume le Conquérant) contre une révolte de barons.
En dépit des accords de vassalité et de loyauté, Guillaume se révolte quelques années plus tard contre Henri 1er qui décide d'envahir la Normandie, aidé de Geoffroy Martel, Comte d'Anjou et ennemi de Guillaume.
Malgré cette coalition, Henri 1er et son allié sont vaincus à deux reprises à Mortemer en 1054 et à Varaville en 1058 par Guillaume, qui montre ainsi sa puissance par rapport à la royauté.

En 1043, Henri 1er épouse Mathilde de Frise, fille de l'Empereur d'Allemagne Conrad II, mais, celle-ci décède l'année suivante sans laisser de descendance(1). Après un long veuvage, le roi choisit comme épouse une princesse lointaine. Il envoie une ambassade dans la principauté de Kiev en 1048. En mai 1051, il épouse Anne de Kiev, fille du prince russe Jaroslaw Wladimirowich et d'Ingegarde de Norvège.
Anne lui donne trois fils, Philippe né en 1052, Robert mort en bas âge et Hugues. Henri 1er associe son fils Philippe au trône et le fait sacrer à Reims le 23 mai 1059.

Henri 1er meurt le 04 août 1060 et laisse à son fils une situation déplorable, le royaume est fragilisé par les rébellions et son étendue s'est amoindrie par l'abandon de la Bourgogne et du Vexin Français.
De plus, les grands vassaux comme le Duc de Normandie et le Comte de Flandres ont agrandit leur zone d'influence et leur pouvoir.
Philippe 1er étant toujours mineur à la mort de son père, la régence du royaume est confiée au Comte de Flandres Baudouin V et à la reine Anne.

(1)Pour certains historiens, Henri 1er n'aurait jamais été marié à Mathilde de Frise. Ils auraient été fiancés en 1033 lors de la venue de Conrad II en France lors de la guerre contre Eudes de Blois, mais Mathilde serait morte l'année suivante, sans avoir été mariée...


pour une bibliographie plus complète... Bibliographie
  1. "Dictionnaire des rois et reines de France"
    Didier Feuer et Jean d'Hendecourt; Le Grand Livre du Mois 1989
Webmaster : Christophe Staf
© Templiers.org 2003-2017