Philippe 1er(1052??-1108)

Roi de France de 1060 à 1108

Né vers 1052, Philippe 1er est l'aîné des enfants d'Henri 1er et de sa seconde femme, Anne de Kiev. Il a été associé au trône et sacré à Reims dès le 23 mai 1059, alors qu'il n'a que 7 ans.
L'année suivante, il succède à son père, mort le 04 août. La régence est confiée au comte de Flandre Baudouin V et à la reine Anne, jusqu'à ce que Philippe soit apte à diriger le royaume.
Philippe est armé chevalier en 1067 et prend en main les rènes du royaume, peu de temps avant la mort de son tuteur, le comte de Flandre.

Dès cet instant, le jeune roi commence une politique d'expansion du domaine royal, restreind par les actes de son père à la région parisienne.
Profitant des querelles de succession chez deux de ses vassaux, il reçoit le Gâtinais pour prix de son alliance avec l'un des neveux du comte d'Anjou dans sa lutte contre son frère pour la domination du Comté (1068). De même, il récupère le Vexin Français en l'envahissant juste après la mort de Robert de Valois (1077).
Du côté de son puissant vassal de Flandre, la situation n'est pas non plus la plus sereine. La mort de Baudouin VI en 1070 laisse deux enfants( Arnoul et Baudouin) qui se partagent la Flandre et le Hainaut, sous la régence de leur mère . Le frère du défunt, Robert le Frison entend faire valoir ses droits sur la Flandre et entre en guerre contre sa belle-soeur et ses fils. Celle-ci réussit à faire intervenir Philippe 1er dans la lutte, et les deux armées se rencontrent à Cassel le 22 février 1071. Au cours de cette bataille, Richilde est faite prisonnière, Arnoul est tué et Philippe 1er est mis en fuite.
Des négociations se font entre les deux camps, Baudouin accepte le Comté de Hainaut, Philippe reconnait le titre de Comte de Flandre à Robert le Frison.

En 1066, Guillaume le Batard, Duc de Normandie envahit l'Angleterre et en devient le roi, après avoir vaincu à Hastings.
En 1076, Guillaume décide d'annexer la Bretagne à son Duché de Normandie. Il s'en suit une longue guerre entre les deux souverains. Guillaume s'allie avec le comte Houel et assiège la ville de Dol. La ville résiste assez longtemps pour permettre à Philippe, allié du comte Geoffroy, de venir secourir la ville.
Philippe remporte une écrasante victoire et oblige Guillaume à renoncer à ses vues sur la Bretagne et à signer la paix.
Par la suite, Philippe entame une politique de division au sein de la royauté anglo-normande. Philippe 1er s'allie à Robert Courte-Heuse dans le conflit qui l'oppose à son père Guillaume, au sujet de la souveraineté de la Normandie et du Maine.
La guerre se rallume entre l'Angleterre et la France en 1087 à propos de la province du Vexin, que le roi de France avait purement et simplement annexé quelques années plus tot, du fait de l'affaiblissement de l'autorité de Guillaume suite à ses défaites en Bretagne et contre son fils Robert.
La mort de Guillaume au siège de Mantes le 09 septembre 1087 provoque l'arrêt de la guerre et voit la victoire de la politique de scission Philippe 1er, l'Angleterre tombe entre les mains de Guillaume le Roux, tandis que la Normandie reste aux mains de Robert Courte-Heuse.

En 1072, Philippe épouse Berthe de Frise (ou de Hollande), la fille du comte de Flandres, Robert le Frison. En 1081, Berthe lui donne un fils, Louis qui sera associé au trône vers 1098. Après la naissance de leur deuxième enfant, Philippe répudie sa femme pour épouser, en 1092, Bertrade de Montfort, alors épouse de Foulques le Réchin, Comte d'Anjou.
L'hostilité d'une partie du clergé à ce mariage, provoque un conflit entre le pape Urbain II et le roi de France. Malgré les négociations entre les deux parties, le roi est excommunié lors du concile d'Autun le 16 octobre 1094.
Cette sentence est confirmée en 1095, lors du concile de Clermont, ce qui explique le fait que Philippe 1er ne participe pas à l'expédition de la Première Croisade.
Urbain II lève la sentence en 1096, lorsque le roi promet de se séparer de son épouse. Cette promesse n'est pas tenue et Urbain II jette alors l'interdit sur tout le territoire du royaume en 1097.
Cette situation continuera jusqu'à la mort du roi le 29 juillet 1108, le roi étant excommunié ou absous, selon qu'il se décide à quitter sa femme ou qu'il ne tienne pas sa promesse.


pour une bibliographie plus complète... Bibliographie
  1. "Dictionnaire des rois et reines de France"
    Didier Feuer et Jean d'Hendecourt; Le Grand Livre du Mois 1989
Webmaster : Christophe Staf
© Templiers.org 2003-2017