Garnier de Naplouse (????-1191)

Maître de l'Ordre de 1187 à 1189.

Garnier de Naplouse, également appelé Garnier ou Werner de Syrie fut nommé à la tête de l'Ordre des Hospitaliers après avoir été commandeur de l'Hopital de Jérusalem depuis 1177. Il réunit tous les chevaliers de son ordre pour se porter au devant de Saladin qui assiégeait Tibériade. Guy de Lusignan, roi de Jérusalem, les deux grands maîtres du Temple et de l’Hôpital et tous les princes chrétiens volèrent au secours de la place (mai 1187).
L'armée chrétienne rencontra l'armée musulmane aux cornes de Hattin où le combat fit rage. A l'issue d'un combat qui dura près de 3 jours, l'armée chrétienne fut anéantie et Gui de Lusignan, le prince d'Antioche et le Maître du Temple furent capturés. Au cours de cette bataille, la Vraie Croix, emblème sacré des Chrétiens fut perdue à jamais.
Garnier de Naplouse figura au nombre des rares Chrétiens qui réussirent à échapper au massacre et à l'emprisonnement et parvint à se réfugier à Ascalon avec une petite escorte.
A l'issue de cette bataille, Jérusalem tomba entre les mains de Saladin en octobre 1187.

Guy de Lusignan, ainsi dépossédé de son royaume rassemble néanmoins une petite armée, appelle le Grand Maître Garnier et ses chevaliers à le seconder dans ses projets, envahit la Syrie et va mettre le siège devant la ville de Saint Jean d’Acre au mois d’août 1189.
Sur ces entrefaites, la troisième croisade, organisée à la suite de la perte de Jérusalem, accourt de toutes les parties de l’Europe, sous la conduite de Philippe Auguste, roi de France, de Richard Cœur de Lion, roi d’Angleterre, et de Frederic 1er Barberousse, Empereur Germanique.
Acre est prise par capitulation le 13 juillet 1191 après un siège de 2 ans. Le Grand Maître Garnier et ses chevaliers se couvrirent de gloire par leurs exploits lors de ce siège. La mort de Garnier est placée après cette expédition, par conséquent en 1191 ou 1192.

Certains historiens mentionnent que Garnier se retira de la fonction de Maître de l'Ordre peu de temps après Hattin (1187-1188) à cause des blessures graves qu'il avait reçues et de son état de santé en général.

Maître précédent : Roger des Moulins - Maître suivant : Hermengard d'Asp

Retour à la liste des Maîtres


pour une bibliographie plus complète... Bibliographie
  1. "L’Ordre de Malte - Ses Grands-Maîtres et Ses Chevaliers"
    M. de Saint-Allais; Paris 1839
Webmaster : Christophe Staf
© Templiers.org 1997-2018