La Chapelle de Garway

    Sommaire des pages sur ce thème :
  1. la présentation du site (page actuelle)
  2. la banque d'images
Grande Bretagne, West Midlands

Grande Bretagne, Angleterre, Région de West Midlands, dans le Herefordshire à 25 Km au sud de Hereford.

En 1180, le roi d'Angleterre Henry II donne aux Templiers des terres à Llangarewi, tout à l'ouest de son domaine, à côté de l'actuelle limite entre l'Angleterre et le Pays de Galles.
Une fois sur place, les Templiers commencent à bâtir une chapelle sur le site d'une ancienne église saxonne. Cette chapelle est construite selon le style de l'église du Saint Sépulcre à Jérusalem, c'est à dire une forme extérieure ronde avec un choeur carré.
Les revenus de cette commanderie ont contribué à l'organisation de plusieurs expéditions militaires en Terre Sainte. Cette commanderie était tellement importante, qu'elle en a reçu la visite du Maître de l'Ordre, Jacques de Molay en 1294.
A la dissolution de l'Ordre, la commanderie de Garway est récupérée par les Hospitaliers qui l'intègrent dans leur domaine de Dinmore. Ils transforment alors quelque peu l'église et agrandissent le pigeonnier que l'on peut toujours apercevoir un peu plus loin. Une particularité de ce pigeonnier, est qu'il comporte 666 trous pour les pigeons...
L'occupation hospitalière est une époque de chaudes disputes avec l'Evêque de Hereford de qui ils réclament une indépendance totale. Les choses culminent en 1523, quand les Hospitaliers refusent une fois de plus de verser au prélat les sommes qui lui sont dues et se retrouvent eux-mêmes excommuniés.
Garway gardera toujours la fonction de Sanctuaire, où les criminels peuvent se réfugier à l'abri avant de s'enfuir plus loin. Cependant, lors de la dissolution du Prieuré de Monmouth par les prévôts du roi Henry VIII en 1536, le dernier Prieur, Richard Talybush, s'enfuira vers le Sanctuaire de Garway, mais il n'y trouvera que les hommes du Roi qui y sont arrivés avant lui et qui se sont déjà emparés de tout le domaine de la commanderie.
A l'heure actuelle, il ne reste rien de la chapelle ronde primitive, à l'exception des restes des fondations de la chapelle ronde, découverts en 1927 lors de fouilles, au nord de la "Nouvelle Eglise".
Au sud et formant une partie de l'église principale, se trouve ce qu'on appelle "la Chapelle Templière" qui date d'avant 1210 et qui aurait servi aux Templiers pour pratiquer leurs initiations.
Cette chapelle a été en partie reconstruite par les Tudor. A l'extrémité ouest de l'église, décalée sous un angle particulier, et reliée par un couloir, se trouve une tour de 33 pieds carrés et de 70 pieds de hauteur. Cette tour était utilisée comme lieu sûr contre les attaques frontalières des Gallois et aussi comme prison.
La nef a un splendide plafond voûté décoré de 24 étoiles à 6 pointes. Entre la nef et le coeur, on peut voir une arche normande particulière, décrite comme d'apparence très sarrasine. Le toit du choeur est daté d'environ 1400. A l'extérieur, plusieurs pierres de l'édifice sont gravées de croix.

Webmaster : Christophe Staf
© Templiers.org 2003-2017