Le glossaire encyclopédique

  • Les Croisades

    Depuis la chute de l'empire romain et avec l'émergence des diverses obédiences de la religion musulmane, tout le Proche-Orient, de Byzance à Bagdad et d'Edesse au Caire, n'était qu'un immense chaudron bouillonnant de luttes fratricides et de guerres civiles, de conquêtes et de défaites.
    Jérusalem, ville sainte pour les juifs, chrétiens et musulmans, était une ville accessible et ouverte à tous les pèlerins. Jusqu'au milieu du 11e siècle, Jérusalem était sous l'autorité des sultans Fatimides du Caire. Les pèlerins chrétiens étaient tolérés dans la ville sainte . Des problèmes existaient mais étaient supportés.
    La seconde moitié du 11e siècle vit l'arrivée des steppes d'Asie centrale des Turcs Seldjouquides. Ceux-ci profitèrent des luttes internes et des divisions entre les seigneurs arabes. En 1071, il s'emparèrent de la ville de Jérusalem. Les chrétiens présents dans la ville, de même que les pèlerins, furent alors la cible d'exactions de plus en plus cruelles. Ce fut l'un des nombreux éléments qui déclenchèrent ce que l'Histoire a appelé "les Croisades".

    Contrairement aux idées reçues, Il n'y eut pas que les 8 croisades organisées pour la conquête de Jérusalem, la libération du tombeau du Christ et la défense des Etats Latins d'Orient. D'autres croisades furent organisées, dans des pays et régions parfois bien surprenants. La croisade prenant alors le plein sens de sa définition : "Expédition militaire à but religieux" .

    Encore moins catégoriques dans les faits que les croisades musulmanes, les croisades nordiques, à l'instar de la "Reconquista", peuvent être considérées comme une seule grande guerre, qui débuta au 11e siècle, pour se terminer en 1410, lors de l'écrasante défaite de l'Ordre Teutonique à Tannenberg (Grundvald).
    La Reconquista, quant à elle, entamée au 8e siècle, se poursuit et s'intensifie aux 11e et 12e siècles, pour s'achever en 1492, avec la chute de Grenade. Tout comme les croisades nordiques, on peut la considérer, non pas comme un ensemble d'expéditions, mais comme une seule et unique guerre, qui durera plusieurs siècles.

    1. Les Croisades contre les Musulmans

      1. La croisade populaire (1096)
      2. La première croisade (1096-1099)
      3. La croisade Lombarde, Nivernaise et Aquitano-Bavaroise (1100-1101)
      4. La croisade vénitienne (1122-1124)
      5. La deuxième croisade (1147-1149)
      6. La troisième croisade (1189-1192)
      7. La croisade germanique (1197)
      8. La quatrième croisade (1202-1204)
      9. La croisade des "Enfants" (1212)
      10. La cinquième croisade (1217-1221)
      11. La sixième croisade (1228-1229)
      12. La croisade dite des "Français" (1239) suivie par celle des "Anglais" (1240)
      13. La septième croisade (1248-1254)
      14. La croisade des "Pastoureaux" (1250)
      15. La huitième croisade (1270)
      16. La neuvième croisade (1271)

    2. Les Croisades Nordiques

      1. La croisade des Vénèdes
      2. La conquête de la Baltique Orientale
      3. La création de l'Etat Teutonique en Prusse

    3. La " Reconquista "

    4. La Croisade Albigeoise
      Débutée en 1209 avec l'émergence sans cesse croissante du catharisme, la croisade contre les Albigeois est un évènement très important dans l'Histoire de France et surtout dans le Sud Pyrénéen, de Toulouse à Montpellier . Un excellent site y est entièrement consacré : www.cathares.org .
      Plus qu'une "simple" guerre de religion, la croisade albigeoise permet aussi au roi de France de s'emparer des territoires des seigneurs tolérants envers le catharisme et d'accroître ainsi sensiblement les possessions françaises vers le sud .

  • Les personnages importants de 1050 à 1350

    1. Les Maîtres des Ordres religieux-militaires
      1. Les Maîtres de l'Ordre du Temple
      2. Les Maîtres de l'Ordre de l'Hopital
      3. Les Maîtres de l'Ordre Teutonique

    2. Les Papes et principaux rois & empereurs
      1. Les Papes
      2. Les Rois de Germanie et les Empereurs Germaniques
      3. Les Rois de France
      4. Les Rois d'Angleterre
      5. Les Rois d'Ecosse
      6. Les Rois de Norvège
      7. Les Rois de Suède
      8. les Rois du Danemark
      9. Les Rois de Pologne
      10. Les Rois de Hongrie
      11. Les Rois d'Aragon
      12. Les Rois de Navarre
      13. Les Rois de Castille
      14. Les Rois de Léon
      15. Les Rois de Majorque 1229 - 1276 : Jacques Ier le Conquérant, également roi d'Aragon et de Valence, comte de Barcelone et seigneur de Montpellier. 1236 - 1255 : Pierre de Portugal, seigneur des Îles Baléares Rois de Majorque de la Maison de Barcelone Armoiries des rois de Majorque 1276 - 1311 : Jacques II, également comte de Roussillon et de Cerdagne et seigneur de Montpellier 1311 - 1324 : Sanche Ier, également comte de Roussillon et de Cerdagne et seigneur de Montpellier qui initia le chantier de la Cathédrale Saint-Jean-Baptiste de Perpignan 1324 - 1349 : Jacques III, dernier roi indépendant de Majorque, également comte de Roussillon et de Cerdagne et seigneur de Montpellier, neveu du roi Sanche et fils de l'infant Ferdinand de Majorque, prince de Morée en Grèce Rois d'Aragon de la Maison de Barcelone 1344 - 1387 : Pierre Ier le Cérémonieux, également roi d'Aragon (sous le nom de Pierre IV), de Valence (sous le nom de Pierre II) et de Sardaigne (sous le nom de Pierre Ier), comte de Barcelone (sous le nom de Pierre III)
      16. Les Rois du Portugal
      17. Les Rois de Naples et des Deux Siciles
      18. Les Rois de Bulgarie
      19. Les Rois de Serbie
      20. Les Patriarches de Jérusalem
      21. Les Rois de Jérusalem
      22. Les Princes d'Antioche
      23. Les Comtes d'Edesse
      24. Les Comtes de Tripoli
      25. Les Rois d'Arménie
      26. Les Rois de Chypre
      27. Les Empereurs Latins d'Orient

    3. Les principaux califes, sultans et émirs

      1. Le Califat de Cordoue
      2. Le Califat Fatimide du Caire
      3. Le Sultanat de Damas

    4. Les autres personnages

      1. Saint Bernard
      2. Pierre l'Ermite
      3. Guillaume de Tyr
      4. ...

Remarque importante :
Tous les renseignements que vous trouverez sur ces pages, ne le sont qu'à titre indicatif, selon les récits et informations trouvés dans la littérature. Il ne s'agit pas d'une réécriture de l'Histoire.
Par exemple, les auteurs spécialisés ne semblent pas être d'accord entre eux sur le nombre de maîtres de l'Ordre du Temple, sur les dates de leurs magistères et sur nombre d'autres détails, mêmes plus généraux...
Si vous avez des commentaires, des suggestions, des corrections à me donner, n'hésitez pas à me contacter, merci .

Webmaster : Christophe Staf
© Templiers.org 2003-2017