Gottfried von Hohenlohe (1265-1303)

Traduction : Agnieszka Staf

Maître de l'Ordre de 1297 à 1303

Gottfried von Hohenlohe est originaire de la même famille qu'un des maîtres précédents, Heinrich von Hohenlohe, dont il est le petit-neveu.

Il est né en 1265 de Kraft I et de sa première épouse Willeborga von Wertheim, qui décède quand Gottfried a 13 ans.
Comme cela se produit souvent à cette époque, dès son enfance il est fiancé à Margritt, la fille du comte Frédéric von Truhendingen. Mais ces fiançailles sont annulées à la mort de sa mère, car son père veut se marier avec sa fiancée. Le mariage se déroule tout de suite après qu'ils aient reçu la dispense du pape. C'est juste après cet évènement, alors qu'il n'a que 14 ans, que Gottfried entre dans l’Ordre Teutonique. Il est difficile de dire s’il le fait à cause d'un drame personel ou à cause d’un certain contrat familial.

Gottfried monte rapidement les échelons de l’Ordre Teutonique. Juste avant le 3 mai 1290, à peine âgé de 25 ans, il devient commandeur de province de la baillie de Franconie. Ensuite, il rejoint l’entourage proche du grand maître Konrad von Feuchtwagen. En août 1294, il est maître de la province d’Allemagne, dignitaire de haut rang et membre du chapitre général de l’Ordre. Il est élu grand maître à la mort de Konrad von Feuchtwagen lors du chapitre général tenu à Venise le 3 mai 1297.

L’Ordre porte le plus grand intérêt aux terres en Prusse mais Gottfried von Hohenlohe ne séjourne là-bas que deux fois pendant son règne. La première fois en 1298 quand il visite Chełmno et signe des documents importants pour la ville. La deuxième fois, il y arrive en 1302 avec un cortège de 50 frères alors en route pour la Livonie où l’Ordre a beaucoup de problèmes avec la révolte à Ryga. En revenant, il se rend à Elbląg pour participer au chapitre général où tous les grands dignitaires de Prusse et de Livonie se réunissent. C'est probablement lors de ce chapitre qu'il est forcé de démissioner, mais on ne connait pas les raisons exactes de cet acte. Peut-être que certains maîtres régionnaux lui reprochent la négligence des affaires de Prusse et Livonie? Peut-être demandent-ils le déménagement de la maison mère de l'Ordre de Venise vers la Prusse?

Après la perte de sa fonction, Gottfried von Hohenlohe revient en Allemagne où à nouveau il est commandeur de Franconie. Mais il n’accepte pas sa démission forcée à Elbląg. Il continue toujours à utiliser le titre de grand maître de l’Ordre et scelle les documents avec la cire noire, réservée à cette fonction. Il en arrive à ce point qu’il organise avec une poignée de ses partisans, une incursion contre la commanderie de l'Ordre à Ulm, laquelle ne veut probablement pas reconnaître son pouvoir. Par vengeance, il chasse les frères de Ulm et y laisse ses hommes.

Jusqu’à sa mort, Gottfried von Hohenlohe persiste dans son entêtement et en 1308 il utilise encore le titre de grand maître, même s’il a été mis en marge des activités de l’Ordre. Il meurt le 19 octobre 1310 et est enterré dans l’église de Sainte-Elizabeth à Marburg.


pour une bibliographie plus complète... Bibliographie
  1. "Poczet Wielkich Mistrzòw Krzyzackich"
    Pawel Pizunski; Wydawnictwo "Arenga"
Webmaster : Christophe Staf
© Templiers.org 1997-2018