Heinrich von Tunna (dit Bart) (11??-1209)

Source : Agnieszka STAF

Maître de l'Ordre en 1209

Heinrich von Tunna, dit Bart, est issu de la petite famille des régisseurs de la propriété de Burgtonna soumise aux landgraves de Thuringe et au palatin de Saxe, Herman I, qui sera aussi le père de Konrad de Thuringe, un des futurs grands maitres de l’Ordre Teutonique.

Heinrich Bart apparaît pour la première fois dans deux documents du landgrave de Thuringe en 1208 et 1209. A ce moment, il est encore marié et ne rêve même pas encore d'une carrière dans l'Ordre Teutonique.
Peu après, sa femme meurt et Henri Bart, veuf et sans enfants, offre sa forêt de 150 arpents à l’abbaye d'Ettersberge, emprunte 10 marcs d’argent à l’abbé de cette abbaye et part en pèlerinage en Terre Sainte. Si on croit la légende racontée par un historiographe de l’Ordre, la cause de cette décision inattendue était sa volonté de faire pénitence. Il aurait péché par orgueil et s’en est rendu compte quand en dormant, il a vu le dernier jugement. A cet instant, "saisi de remords", il serait parti à l’Est où il est devenu "un modèle de piété et de courage". C'est du moins le récit qu'en font les chroniqueurs de l'Ordre.

Henri Bart est entré dans l’Ordre Teutonique immédiatement, probablement juste après son arrivé en Palestine, à la fin de 1208. Sa carrière est aussi fulgurante. Quand le grand maître Otto von Kerpen meurt, Heinrich Bart prend sa place probablement à la fin de février 1209. Il lui suffisait du noviciat d'à peine de 3 mois pour se mettre à la tête de l’Ordre. C’est là la grande preuve de la faiblesse de l'Ordre Teutonique à cette époque là.

Le règne d'Henri Bart dans l’Ordre Teutonique n'a pas duré longtemps, à peine quelques mois, car il meurt déjà le 2 juin 1209 à Acre où il a probablement été aussi enterré, dans une des chapelles de l'Ordre Teutonique.
Les historiens de l’Ordre ne lui attribuent pas de grands mérites. L’Ordre Teutonique n'était toujours pas très important et ses membres étaient peu nombreux. Les paroles de son successeur, Hermann von Salza, en sont la meilleure preuve. Il aurait dit qu'au moment où il a été nommé grand-maître, il n’était même pas capable de réunir 10 chevaliers en armure complète.


pour une bibliographie plus complète... Bibliographie
  1. "Poczet Wielkich Mistrzòw Krzyzackich"
    Pawel Pizunski; Wydawnictwo "Arenga"
Webmaster : Christophe Staf
© Templiers.org 1997-2018