Le château de Kwydzin

Source : Agnieszka Staf

    Sommaire des pages sur ce thème :
  1. la présentation du site (page actuelle)
  2. la banque d'images
Pologne, Województwo Pomorskie

Pologne, Województwo Pomorskie, à environ 80 km au sud est de Gdańsk, à 40 km au sud de Malbork.

Au VIème siècle, les environs du village actuel de Kwidzyn étaient habités par les Pomézaniens, une des nombreuses tribus Prusse occupant le territoire de la Pologne actuelle.
Dans la première moitié du XIIème siècle, le prince Konrad Mazowiecki (prince de Mazovie) fit venir les Teutoniques sur ses terres (ils reçurent la terre de chełmińska au sud-ouest de Kwidzyn) pour défendre les frontières polonaises contre les attaques des Prusses.
Mais l’Ordre commença tout de suite à conquérir les territoires des Prusses. L’une des premières expéditions des Chevaliers Teutoniques arriva dans les environs de l’actuel Kwidzyn et dans l’un des méandres de la rivière Liwa, sur une haute berge de la vallée de la Vistule (la Liwa coule parallèlement à la Vistule pendant presque 30 km mais elle se jette plus loin dans la Nogat). Ils y construisirent un camp fortifié qui fut complètement détruit lors de la première inondation printanière.
Tout de suite après, ils construisirent un nouveau fortin en bois sur une colline entre deux profonds ravins . Le village teutonique qui se développe au nord de ce fortin fut bâti sur le plan d’un quadrilatère régulier avec un plan de rues perpendiculaires.
L’hôtel de ville et la maison des guildes se trouvaient sur la Grand Place au milieu du village. La totalité des bâtiments ainsi que la palissade les entourant furent construites en bois. L’église paroissiale en briques rouge est une exception à cette règle. En 1284 elle devint une cathédrale. Le fortin, quant à lui, fut détruit pendant l’insurrection des Prusses en 1243.

A partir de 1233, le village de Kwidzyn devient le siège du régisseur teutonique de la Prusse. Il tient place de capitale du nouveau territoire envahi et d’une base militaire pour les futures expéditions.
En 1254, le moine dominicain Ernest, premier évêque du nouvel évêché de Pomézanie choisit Kwidzyn comme siège. Les Teutoniques lui donnèrent leur château en briques construit après l’incendie du fortin de bois en 1243. Au cours des nombreuses attaques des païens, il servait d'abri pour les habitants du village qui était souvent envahi contrairement au château.

A la fin du XIIIème et au début du XIVème siècle, on décida de construire le château en briques du chapitre de Pomézanie du côté nord du village, sur une colline. Ce nouveau château dut aussi jouer un rôle de monastère. A l’est du château, à la place de l’ancienne église et du cimetière l’entourant, on désigna le terrain pour bâtir la nouvelle cathédrale. On agrandit également la ville vers le sud-est.
A partir de 1336 (au moins) Kwidzyn fut entouré par un mur d’enceinte en pierres et en briques. Il y avait trois portes et onze tours.

Le château fut bâti en forme de quadrilatère : 48,7m sur 49,6m.
Dans l’angle sud se trouvait le clocher, une grande tour de 59 mètres de haut. Dans trois autres angles on plaça de plus petites tours carrées.
Les ailes du château furent construites successivement, d’abord l’aile est puis sud et ouest et à la fin l’aile nord avec la grande porte d’entrée qui donnait sur l’avant château. La majorité des travaux fut terminée avant 1350. La tour sanitaire („gdanisko”) et la tour du puits datent quant à elles des années 1380.

La construction de la cathédrale, accolée à l’aile est du château, débuta au début du XIVème siècle. La nef de l’église avait 86 mètres de longueur, 25 de largeur et culminait à 21 mètres. Chaque bas-côté de 14,5 mètres de haut est soutenu par des contreforts. Le caractère fortifié du bâtiment fut encore souligné par la construction de deux tours placées entre la nef et le chœur.
Le clocher était commun au château et à l’église et lui aussi faisait partie des éléments défensifs.
La voûte d’ogive et les éléments polychromes sur les murs décoraient un intérieur très grand et assez sobre.

Deux grands maîtres teutoniques furent enterrés dans la crypte de l’église: Werner von Orseln assassiné à Malbork en 1330 et Ludolf Konig mort en 1348. Depuis cette année 2009, des fouilles archéologiques ont été entreprises sous la sacristie de la cathédrale et le tombeau d'un troisième Grand-Maître, Heinrich von Plauen (maître de 1410 à 1413) a été découvert dans une crypte.
Apres la conquête totale de la Prusse en 1283, Kwidzyn se trouva intégré dans l’état teutonique et pendant 130 ans, il profita du calme de par sa situation loin des champs de bataille.
Avec le XVème et le début du XVIème siècle, arriva la longue période de guerres entre la Pologne et l’Etat Teutonique avec les sièges des villes et les incendies qui se succédaient aux périodes plus tranquilles de reconstruction.
Après la sécularisation de l’Ordre Teutonique, son état devint la Principauté de Prusse, Etat vassal du Royaume de Pologne. Kwidzyn resta le siège du staroste qui résidait au château.
A cette époque, Kwidzyn se développa très vite en tirant profit de l’agriculture, de la production de boulets de canon et du commerce de blé sur la Vistule (un port fut construit sur ce fleuve à 5 km de la cité).

Au cours du XVIIème siècle, période de guerre entre la Pologne et la Suède, Kwidzyn ne subit pas de grosses pertes, même si les Suédois envahirent la ville et exigèrent une grande contribution. Après la paix d’Oliwa qui mit fin au 'déluge suédois' (appellation populaire en Pologne de cette période historique de la guerre avec la Suède entre 1655 et 1660, car les armées suédoises avaient envahi la Pologne très rapidement, comme une inondation envahit la terre), le roi polonais Jan Kazimierz (Jean Casimir) donna la souveraineté à la Principauté de Prusse.

Au XVIIIème siècle, Kwidzyn resta loin des champs de bataille mais se trouva au centre des évènements politiques.
Au cours de la ‘Guerre du Nord’ (1700-1721), le Tsar de Russie Pierre Ier et le roi de Prusse, de la dynastie des Hohenzolern, Frederick Ier, deux des alliés dans la guerre contre les Suédois, se rencontrèrent dans la ville pendant 10 jours pour y discuter de leurs actions militaires communes.
Après les partages de la Pologne qui eurent lieu à la fin du XVIIIème siècle, Kwidzyn se retrouva dans l’Etat Prusse qui englobait les terres de Prussie (Electorat de Brandebourg), les terres annexées de l’ancien royaume de Pologne et la Prusse Orientale, héritière de l’ancien Etat Teutonique.

A la fin du XVIIIème et au début du XIXème siècle, le château fut le siège d’un tribunal, mais le mauvais état du bâtiment exigea son déménagement. Pour construire un nouveau bâtiment, les prussiens démolirent les ailes est et sud du château et en récupérèrent les briques.
Heureusement ce procédé ne fut pas rentable et le château survécut, amputé de ces deux ailes.
Pendant les guerres napoléoniennes, Kwidzyn abrita les quartiers du général Lefebvre ainsi qu'un grand hôpital militaire français.

On doit l’état actuel du château aux travaux de conservation et de reconstruction menés au cours du XIXème siècle.
Les deux Guerres Mondiales ne l’ont pas ravagé, mais l’Armée Russe détruisit totalement la ville lors de son avance vers l’Allemagne.
Actuellement on peut visiter le château toute l’année. Les différentes salles et les deux tours accueillent des expositions permanentes et temporaires.
Une partie des caves est également accessible aux touristes.

Webmaster : Christophe Staf
© Templiers.org 2003-2017