Luther von Braunschweig (1275-1335)

Agnieszka Staf

Maître de l'Ordre de 1330 à 1335

Luther von Braunschweig (Brunswick) est un descendant des princes de Brunswick, originaires de la famille très puissante des Welfs (Guelfes), et donc l’un des grands maîtres le plus noble dans l'histoire des Teutoniques. Il est le descendant de Henri le Lion et par sa tante Hélène, il est apparenté avec l’un des grands maîtres précédents de l’Ordre Teutonique, Konrad de Thuringe. Le père de Luther von Brunswick est Albrecht le Grand, prince de Brunswick et sa mère est sa deuxième femme, Adélaïde, la sœur du margrave Boniface de Montferrat. Luther von Brunswick a une sœur Mathilde et plusieurs frères: Heinrich, Albrecht, Otton, Wilhelm et Konrad. Peut-être que sa situation familiale décide de son entrée dans l’Ordre, car en ayant des frère plus âgés il n’a aucune chance d’hériter. Ses deux grands frères font la même chose: Otton devient Templier et Konrad entre chez les Hospitaliers.

Luther von Brunswick entre dans l’Ordre Teutonique vers l’an 1300 à l'âge de 25 ans. Au début, il est frère-chevalier ordinaire au château à Dzierzgoń (en Poméranie, à 28 km au sud de Malbork) et en 1308, il est mentionné comme commandeur de Golubie (Poméranie). En 1309, il devient vice-commandeur de Dzierzgoń et un peu plus tard, vice-commandeur de la commanderie métropolitaine de Malbork. En 1314, il reçoit le titre honorifique de Grand Drapier et la commanderie de Dzierzgoń qui va avec ce titre. Il garde cette fonction pendant presque 20 ans et a de grands mérites dans la colonisation de ses terrains. Il crée une nouvelle région administrative ainsi que le village de Dąbrówno comme chef-lieu dans le domaine de la commanderie de Dzierzgoń. Le village de Dąbrówno se développe très rapidement grâce à une nouvelle méthode de colonisation très efficace de donations collectivistes aux groupes de nouveaux colons, et non pas à un seul seigneur.
Luther von Brunswick contribue ainsi à la colonisation de vastes terrains vides de cette région. Grâce aux privilèges municipaux perfectionnés donnés à Dzierzgoń, Iława, Zalew et Ostróda, il provoque l’agrandissement de ces villes et le développement des autres ville dans sa commanderie. La chevalerie de la Terre de Chełmno a joué la grand rôle dans cette colonisation. Luther von Brunswick est élu grand maître de l’Ordre après la mort de Werner von Orseln, le 17 février 1331. La guerre avec la Pologne dure déjà depuis un certain temps et après une trêve de 6 mois, l’action militaire recommence. L’un des premiers actes du nouveau grand maître est de donner l’ordre au Grand Maréchal de l'Ordre d’attaquer la région de Kujawy et la Wielkopolska (Grande Pologne). Cette expédition sanglante traverse les terres de Bydgoszcz (Kujawy) et, par Inowrocław et Kruszwica, arrive jusqu’à Pyzdry, Środa et Gniezno en Grande Pologne. En août, l’armée teutonique revient à Toruń en laissant derrière elle une vaste terre brûlée.

En septembre 1331, une deuxième expédition part de la Terre de Chełmno et dévaste tout jusqu’à Kalisz (Grande Pologne). Les Teutoniques essaient de prendre la ville mais sans succès. Attendant en vain des renforts de Bohème, ils font demi-tour vers Kujawy. Près du village de Połowce, l'arrière-garde de l’armée teutonique est confrontée fortuitement aux troupes polonaises qui les poursuivent. Dans son récit de cette bataille, Luther von Brunswick annonce une grande victoire de ses troupes, mais en réalité, il s'agit là de la première bataille gagnée par les Polonais. Même si l’année suivante les Teutoniques parviennent enfin à s’emparer de Kujawy, le mythe des Teutoniques invincibles est définitivement brisé. En 1333, après la mort du roi Władysław Łokietek et l’arrivée sur le trône de son fils Kazimierz (Casimir), la guerre cesse.
Luther von Brunswick n’est sans doute pas un homme très belliqueux et sa nature favorise la paix. A l'époque où il est jeune chevalier, il écrit des poèmes et des livres sur des sujets religieux. Il est probablement l’auteur d'un poème sur Sainte-Barbe et de la traduction en vers du Livre des Macchabées. Lorsqu'il devient grand maître, il continue de soutenir des projets semblables. Sur son ordre, le prêtre teutonique Nicolas von Jeroschin fait la traduction allemande de la fameuse chronique de Pierre de Dusburg et un chanoine de Samland, Tilon de Chełmno, écrit une oeuvre poétique "Sur les sept sceaux" basée sur le Nouveau Testament.
Les réformes religieuses commencées dans l’Ordre prouvent que Luther est profondément croyant. Il met en place des "Statuts" qui recommandent l'augmentation des pratiques religieuses et la lecture de textes pieux dans toutes les commanderies de l'Ordre. Cette recommandation concerne surtout les vies de Sainte Barbe et Sainte Anne, dont il est un fervent adorateur.

Luther von Brunswick meurt le 18 avril 1335 vers 10 heures du matin près du village de Sztum, en route vers Königsberg où il se rend pour participer à la consécration de la nouvelle cathédrale. Il est enterré à Königsberg, dans cette même cathédrale qu’il voulait consacrer.


pour une bibliographie plus complète... Bibliographie
  1. "Poczet Wielkich Mistrzòw Krzyzackich"
    Pawel Pizunski; Wydawnictwo "Arenga"
Webmaster : Christophe Staf
© Templiers.org 1997-2018