La Bataille de Montgisard en 1177

Profitant de l'absence de presque toutes les armées franques parties guerroyer en Syrie du nord, Saladin prit la tête de ses armées et marcha rapidement vers le royaume de Jerusalem .
Apprenant l'arrivée de Saladin dans les royaume, les Templiers se barricadèrent dans leur forteresse de Gaza qui se trouvait sur le chemin des envahisseurs, tandis que Baudouin IV, le Roi Lépreux, rassembla 500 chevaliers, prit la Vraie Croix et marcha vers Ascalon pour la défendre .
Voyant Gaza bien défendue par les Chevaliers du Temple, Saladin laissa la ville derrière lui et se dirigea vers Ascalon, où il y trouva Baudouin IV retranché derrière les murailles .
Sachant ainsi les derniers défenseurs francs tous retranchés à Ascalon, Saladin décida de continuer sa marche vers Jerusalem, mais au lieu de s'y rendre directement, il laissa ses armées s'éparpiller dans le pays pour piller et détruire les petites villes et villages rencontrés .
Baudouin IV fit avertir les Templiers de Gaza, et lorsqu'il eut réuni ses forces et celles du Temple, moins de 600 chevaliers, il décida de porter secours à Jerusalem pour combattre l'ennemi en campagne, plutôt que de rester enfermer dans des murs .
Les francs établirent un énorme mouvement tournant en longeant la côte vers le nord et ensuite en descendant vers le sud-est à la rencontre de Saladin .
La rencontre eut lieu au sud de Montgisard, dans l'Oued de Tell al-Safiya .
En infériorité numérique écrasante, les chevaliers francs n'hésitèrent pas un instant à fondre sur les armées musulmanes dispersées dans l'Oued et ils massacrèrent un nombre important d'ennemis dont plusieurs généraux de Saladin.
Saladin, devant la débâcle de ses troupes se réfugia au sein de sa garde d'élite, composée de mille mameluks . La chevalerie franque se regroupa pour charger cette dernière résistance, enfonca les lignes musulmanes et parvint presque jusqu'à Saladin qui faillit être tué au cours des affrontements .
Sauvé par la nuit qui tombait sur le champ de bataille, Saladin ordonna la retraite et s'enfuit vers l'Egypte avec les lambeaux de son armée .

Ce fut l'une des plus belles victoires franques de toute l'histoire des Croisades et des Etats Latins d'Orient .

Webmaster : Christophe Staf
© Templiers.org 2003-2017