La maison de Mortefontaine

Contributrice : Frédérique Roustant

    Sommaire des pages sur ce thème :
  1. la présentation du site (page actuelle)
  2. la banque d'images (pas d'images disponibles actuellement)
France, département de l'aisne

France, département de l'Aisne, à environ 25 km au sud-est de Compiègne et 25 km au sud ouest de Soissons.

L'unique document connu à l'heure actuelle mentionnant l'existence d'une maison templière à Mortefontaine est repris dans les minutes du procès, lors de l'interrogatoire de Frère Robert de Cernay(1), alors commandeur de la maison.

Cette commanderie tirait des revenus de rentes et de terres et situées à Mortefontaine ainsi que dans le hameau de Vauberon.

Après la dissolution de l'Ordre du Temple et la remise de leurs biens à l'Ordre de l'Hopital de Saint Jean, Charles de Valois(2) oblige ce dernier à lui laisser le domaine de Mortefontaine qu'il transferera peu de temps avant sa mort en 1325 à la chartreuse de Bourgfontaine(3) qu'il venait de fonder.

Notes :
(1)Laurent Dailliez le cite comme Robert de Sarnac dans son ouvrage "Jacques de Molay, dernier maître du Temple".
(2)Charles de Valois est le 4e fils du roi Philippe III "le Hardi" et d'Isabelle d'Aragon. Il est né le 12 mars 1270 et mort le 16 décembre 1325. Il devient comte de Valois et d'Alençon en 1285. En 1290, il est fait comte de Chartres et du Perche et reçoit les comtés d'Anjou et du Maine de son beau-père Charles II d'Anjou.(3)La Chartreuse de Bourgfontaine a été fondée par Charles de Valois entre 1323 et 1325, et achevée par Philippe VI de Valois qui en a fait son lieu de retraite privilégié. Elle devait ses revenus considérables à de nombreux dons des rois de France jusqu'à la Révolution. Après la Révolution, elle est vendue et transformée en exploitation agricole.

Plus de ressources sur le Web... Sources sur Internet
  1. "Bulletin de la Société archéologique, historique et scientifique de Soissons"
Webmaster : Christophe Staf
© Templiers.org 2003-2017