La Forteresse de Peñiscola

Article original rédigé par Aurelio MONGE
source disponible sur www.ebreguia.com/rutadeltemple

Texte français : Alain Fons

    Sommaire des pages sur ce thème:
  1. la présentation du site (page actuelle)
  2. la banque d'images (pas d'images disponibles actuellement)
Espagne, Province de Castellón

Espagne, province de Castellón, à environ 145 km au nord de Valencia.

Conquis par les musulmans au 8ème siècle, la forteresse de Peñiscola est assiégée une première fois, en vain, en 1225 par le roi d'Aragon Jaime 1er.
En 1233, Jaime 1er parvient à s'emparer de la forteresse de Borriana et isole ainsi une partie des seigneurs musulmans du nord. Suite à la prise de ce chateau et devant un nouveau siège qui s'annonce, la cité de Peñíscola se rend sans lutte et sous condition de traités qui respectent les lois et coutumes sarrasines.

Le 22 février 1251, Jaime 1er accorde une "charte de repeuplement" (carta-puebla ou carta de población) à la cité, charte qui enlève aux musulmans tous leurs biens et propriétés qui sont transférés aux nouveaux occupants chrétiens. Cette mesure favorisera énormément l'essor démographique et économique de la ville, inaugurant ainsi une ère de prospérité.

Après un litige de propriété entre la famille de Moncada et l'évêque de Saragosse, le roi Alphonse III le Libéral arbitre le conflit et en 1286 attribue définitivement le château et la cité de Peñiscola à Don Artal de Alagon qui le gardera jusqu'en 1293, date ou il réalise un échange avec le roi Jaime II et lui restitue le château et la ville.

Le 27 août 1294, frère Bérenger de Cardona, alors maître de l'Ordre du Temple en Aragon et en Catalogne convient avec Jacques II d'Aragon l'échange de la ville de Tortosa contre les châteaux de Peñíscola, Ares, Coves et encore d'autres lieux.
Le maître de l'ordre, Jacques de Molay alors en déplacement en Occident, paraphe cet acte d'échange.

C'est donc entre 1294 et 1307 qu'est construit l'actuel château templier sur base de l'ancienne forteresse musulmane. Les deux maîtres d'oeuvre de cette construction étaient d'une part Bérenger de Cardona, déjà mentionné ci-dessus, et frère Arnauld de Banyuls, le premier commandeur de Peñíscola.

Après la dissolution de l'ordre du temple en 1312, Peñiscola revient entre les mains de Jaime II roi d'Aragon pour quelques années. En 1317, l'Ordre de Montessa voit le jour et le roi leur remet officiellement la forteresse dont il prendront possession définitivement en 1319.

Peñíscola et sa cité sont également très connus par le fait qu'en 1411 et jusqu'en 1423, Pedro de Luna, le pape(ou anti-pape) Benoit XIII, y a établi sa résidence(1) et y a procédé à de nombreux aménagements pour transformer le château en palais pontifical.
Malgré ces aménagements, le château Il montre une architecture au caractère roman pur et de style cistercien, austère et martial. Par son état de conservation et sa typologie constructive, il s'agit du plus important vestige architectonique de l'Ordre du Temple dans tout l'occident.

Notes :
(1)A cheval sur les 14ème et 15ème siècles, le Grand Schisme d'Occident marque l'histoire de l'Église avec la présence simultanée de deux Papes. L'un d'eux est l'Aragonais Pedro de Luna qui succède à Clément VII comme Pape d'Avignon sous le nom de Benoît XIII. L'autre Pape, Boniface IX, s'installe de son côté à Rome sous la protection des anglais, des allemands et des italiens. Benoît XIII place le château de Peñíscola sous la juridiction du Saint-Siège en le retirant à l'Ordre de Montesa. Destitué, celui-ci se réfugie à Peñíscola le 21 juillet 1411. Il y installe le siège pontifical et il convertit le château en palais et bibliothèque pontificaux tant pour lui que pour son successeur, Clément VIII(Gil Sánchez Muñoz, second Pape de Peñíscola). Après la mort de Benoît XIII le 23 mai 1423, Clément VIII est élu à Peñíscola par ses partisans et gouverne entre 1424 et 1429. Son abdication rapide mit fin au Grand Schisme d'Occident.

pour une bibliographie plus complète... Bibliographie
  1. "Rutas por la España de los Templarios"
    Alberto Canagueral & Federico Puigdevall ; El Pais Aguilar, 2005
  2. "Los Enclaves Templarios - Guia Magica de la Orden en España"
    Juan G. Atienza ; Collecion Guias Magicas, 1999

Plus de ressources sur le Web... Sources sur Internet
  1. "www.ebreguia.com/rutadeltemple"
Webmaster : Christophe Staf
© Templiers.org 2003-2017