Les Templiers en Pologne

Source : © Agnieszka STAF

Dans son testament , en 1138, le roi polonais Bolesław II Krzywousty partagea la Pologne entre ses 4 fils (la suzeraineté était le principe de ce partage), pour éviter une lutte fratricide pour le pouvoir.
La Pologne fut morcelée durant 200 années. La carte illustre la situation politique en Pologne au début du XIIe siècle. Les frères luttaient entre eux et l'armée allemande intervint pour prendre la défense du prince suzerain.
En effet il était contraint de rendre hommage à l'Empereur !
Chaque région de la Pologne devenait de plus en plus indépendante en matière politique, plus divisée géographiquement (parce que chaque prince avait partagé sa région entre ses enfants) et par conséquent plus faible.
Les principautés ne pouvaient pas faire face aux menaces extérieures. C'est la raison pour laquelle Konrad Mazowiecki, le prince de Mazowsze (Mazovie), avait appelé en 1226 les Chevaliers Teutoniques pour qu'ils luttent contre les tribus appelées Prusowie (Prussie) et Jaćwingowie.

Au début du XIIIe siècle, les dépendances autour de la ville de Lubusz (sur la carte à proximité de la frontière entre la Poméranie et la Grande Pologne) ont été fortement convoitées. Henryk Brodaty a en effet voulu renforcer sa domination en colonisant cette région.
Il s'appuyait sur les Ordres et les Chevaliers pour défendre ses possessions. Les Templiers, les Cisterciens et d'autres Odres Religieux firent partie de ses alliés. Les Templiers obtirent un domaine de 250 łanow , à la frontière ouest de Lubusz, la commanderie de Leśnica. L'évêque Wawrzyniec abandonna en faveur des templiers la dîme attachée à ces terrains, et ce en 1229.
La seconde commanderie était située dans le village de Chwarszczany, possession de 1000 łanow, sur le fleuve Myśla. Sa fondation remonte à 1232.

Dans les documents des Hospitaliers, il est clairement indiqué que le "dux Henricus cum barba" remis ces derniers terrains aux templiers et que l'évêque leur céda la dîme. A noter cependant que les moines soldats devaient payer une redevance à l'évêché pour la jouissance de la cathédrale de Lubusz.
Henryk Brodaty était en conflit contre Barnim de Poméranie, et en 1234, il s'est approprié les terres au nord du fleuve Myśla, à savoir la chatelanie de Cedynia et de Kinieck, domaines qui s'étendait jusqu'au fleuves Odra et Rurzyca.
Les Templiers ont ouvert une commanderie à Dragomyśl (d'une superficie de 200 łanow), sur les possessions de Cedynia.
Les princes (Barnim de Pomeranie et Henryk Brodaty) manifestaient de grandes ambitions territoriales, rendant la situation locale fort complexe. Mais ils ont fait, tous les deux, d'importantes donations aux Templiers.
Nous avons en effet une double preuve de la présence des Templiers dans cette région (!!!) - dans les environs de Lubusz - aux Chevaliers du Temple.
Barnim accorda également aux Templiers les terres de Bańsk et de Kostrzyń. La confirmation se trouve dans la bulle du pape Grégoire IX de 1238, promulguée après la mort d'Henryk Brodaty.

En échange de ces terres, les moines soldats étaient obligés de participer à la lutte contre les Margraves de Brandebourg et de défendre les frontières du nord de la Pologne.
Les princes qui donnaient des terres aux Templiers le faisaient selon la "loi allemande", c'est à dire que le roi ou le prince se désistait de tous ses droits sur les possessions concernées. Le nouveau propriétaire pouvait y installer les populations qu'ils souhaitaient.
Le plus souvent, les Templiers faisaient venir des populations germaniques, ce qui ne manquait pas de créer des conflits avec les polonais.

En 1291 le prince de Poméranie, Bogusław IV, fut excommunié par suite de l'invasion et du pillage des propriétés templières. Les moines soldats avaient lutté aux côtés du prince de Silésie, Henryk Pobożny, près du village de Legnica (Liegnitz) dans une grande bataille contre les Mongols en 1241.

Au Moyen Age, le Chemin du Sel passait de Kołobrzeg à Poznań par la bourgade de Czaplinek. C'était une route commerciale très importante. Dans les années 967 à 972, l'Ouest de la Poméranie et la région de Czaplinek sont intégrés à l'Etat polonais.
Ces terres se sont ensuite séparées et en 1047 Kazimierz Odnowiciel, le roi polonais, les a à nouveau rattachées.
La région de Czaplinek était située à la frontière. Au nord, l'ouest de la Poméranie (Pomorze Zachodnie) , au sud la Grande Pologne (Wielkopolska) - c'était le terrain de lutte inter tribus .
L'Etat Teutonique était situé à l'est. Il était puissant et très hostile à la Pologne.
A l'ouest se trouvait le Brandebourg, s'étendant vers l'est. Dans la région de Czaplinek , il y reste beaucoup de traces de luttes : les châteaux et le châtelets avaient été brûlés et reconstruits - l'archéologie en fait foi.
Au début du XIIe siècle, la situation politique devint plus stable, le pouvoir royal étant plus fort et plus cohérent.

L'acte de donation de Czaplinek est parvenu jusqu'à nos jours:

PYZDRY, 21/11/1286

Au nom du Seigneur Notre Dieu, nous (...) Przemysł II par la grâce de Dieu, prince de la Grande Pologne et de Cracovie, faisons connaître que (...) nous accordons et assignons aux frères chevaliers de l'Ordre du Temple la grande forêt sur la rivière Drawa et autour du lac Drawsko ou la dite rivière se jette. La frontière de ce domaine passe du lac Drawsko en amont du fleuve au lac ŻERDNO, jusqu'au chemin de la ville BARWICE, district de KRAJNA, en passant par le fleuve PILAWA jusqu'en aval du lac DŁOGIE, et ensuite par le grand chemin des margraves. En se dirigeant sur ce chemin jusqu'aux trois arbres signalés par des croix, près du lac LUBIZK. A partir de ces arbres, on se dirige tout droit jusqu'au pont BERCKENBRUGE en poursuivant ce chemin par le marais BZUCZINA, jusqu'à cinq arbres signalés par des croix. A partir de cet endroit jusqu'au fleuve DRAWA et en amont de ce fleuve jusqu'au lac DRAWSKO. Nous accordons à cet Ordre cette terre avec tous les lacs qui situés à l'intérieur de la frontière. JANUSZ a nommé KNYSTEK pour faire le tour du domaine et en tracer les limites, sur notre recommandation


  • Commentaires:
    1. la grande route des margraves est une route commerciale et une très importante possession de Brandebourg ; elle passe par PŁAWNO, BROCZYNO, MILKOWO et STAROWICE
    2. Le lac ŻERDNO est appelé aujourd'hui lac DĘBNO
    3. Le lac LUBIZK est appelé aujourd'hui lac MAŁY SZEPC
    4. Le pont BERCKENBRUGE est le pont qui franchit la rivière DOBRZYCA
    5. Le marais BZUCZINA est aujourd'hui appelé Brzozowe ; il se situe près du village de Kaleńsko
    Le 19/11/1286 Przemysł II remis à l'Ordre un document leur donnant des terres près du lac Drawsko, en amont de Drawa.
    Ce document avait été rédigé par K.ŚLĄSKI et M.SCZANIECKI (les deux historiens qui ont retrouvé cette pièce) -. Ces terrains étaient peu peuplés, car essentiellement formés de grandes forêts et d'étendues d'eau.
    Les Templiers ont choisi cet endroit pour édifier leur commanderie en terres slaves, à Czaplinek.
    Depuis 1945, le nom a changé et le village s'est appelé Tempelborch puis Tempelburg. A partir de 1291 (mais cette date est incertaine, car il n'y a aucun document conservé qui le prouve), Tempelburg fut la ville des chevaliers blancs qui avaient construit le château et l'église.
    Les historiens admettent le caractère templier de ce château qui était a l'origine en bois, entouré par une palissade en bois et des remparts en terre, puis reconstruit en pierre et, en 1376 (cette date est incertaine, mais très probable), détruit par le prince de Poméranie, Świętobor.
    En ce temps-là, le château de Tempelburg était la propriété des Chevaliers Hospitaliers. Au début, il n'y avait dans cette région que 4 chevaliers Templiers, mais ils prêtaient leur appui à la colonisation allemande, car vers 1300 Brandebourg avait conquis ce terrain .
    Le château de Drahim (aujourd'hui Stare Drawsko) avait été construit entre 1360 et 1366 par les Hospitaliers et non pas par les Templiers.

    Les Templiers sont, dans la mémoire polonaise, des chevaliers de légende.
    Chacun sait qu'ils ont existé, mais les connaissances sur le sujet sont rares. Les Templiers font penser à de mystérieux trésors et s'entourent de légendes ésotériques. Mais, selon moi, leur véritable rôle dans l'histoire de la Pologne est inconnu. Les documents les concernant se sont perdus.

    Il est vrai aussi que les Polonais ont plus été marqués par les méfaits de l'Ordre Teutonique ! ! ! ! !

    Illustration :© Andre Saveant
    © André Saveant

  • Notes
    1. La PRUSSIE, à l'est de Gdańsk, était en fait une tribu, une peuplade de la Baltique située entre la Vistule et Niemen. L'ordre Teutonique a conquis cette tribu et l'a germanisée. J'ai remarqué que dans l'atlas francais on utilise le même mot pour désigner le peuple au nord de l'Allemagne. JAĆWINGOWIE est une autre tribu baltique.
    2. 1 (un) "łan" représentait, selon les régions, une superficie comprise entre 17 et 24 hectares.
    3. LUBUSZ (LEBUS) est aujourd'hui un village en Allemagne juste à la frontière. LEŚNICA (LIETZEN) se trouve également aujourd'hui en Allemagne, légèrement à l'ouest de LUBUSZ.
      Dans cette région, les Templiers possédaient également d'autres villages et qui portent toujours des noms templiers : NEUENTEMPEL et TEMPELBERG.
      A titre d'anecdode, précisons aussi que TEMPELHOFF, l'endroit de Berlin ou se trouve l'aéroport, fut également une commanderie de Templiers.

Webmaster : Christophe Staf
© Templiers.org 2003-2017