La forteresse de Stramberk

Contributeur : Bernard Boubel

    Sommaire des pages sur ce thème :
  1. la présentation du site (page actuelle)
  2. la banque d'images
Tchéquie, province de Moravie-Silésie

Tchéquie, région de Moravie-Silésie, à environ 160 km au nord-est de Brno et 40 km au sud d'Ostrava, commune de Stramberk.

Les origines du village de Stramberk, appelé auparavant Strallenberg, ne sont pas connues avec exactitude. On retrouve dans les archives une première famille de seigneurs du nom de Benesovicer qui aurait fait construire les premières fortifications en accord avec les comtes d’Olomouc. Ces mentions, datées de 1211, sont les premières que l'on trouve dans les archives à propos de Stramberk.

La donation faite aux Templiers devait se situer vers les années 1220, et ce sont eux qui vont faire consolider les premières fortifications en se servant de leur expérience miliaire. Pour compenser le manque de hauteur, les Templiers décident d’ériger une tour ronde pour permettre l’observation de toutes les vallées environnantes sur 360 degrés. La vue du haut de la tour est impressionnante, libre sur plus de 15 kilomètres et permettant de voir venir un ennemi très longtemps à l’avance.
La tour porte le nom de "Truba" et mesure 40 mètres de haut pour 10 mètres de diamètre. L’intérieur mesurant environ 4 mètres de diamètre, cela fait des murs de plus de 3 mètres d’épaisseur. Un escalier en bois permet d'accéder à une passerelle d’observation en haut de la tour, et quelques ouvertures permettent une défense en cas de siège.
Le bâtiment principal était construit directement contre la tour dans l’enceinte primitive et servait de caserne aux Templiers. On n'a pas retrouvé de chapelle dans les bâtiments restant.

Les Templiers possédaient également quelques fermes et un étang dans la plaine et c’est probablement de là qu’ils tiraient leurs ressources. Après avoir subi une lourde défaite contre les Mongols à Liegnitz (Legnica) en avril 1241 malgré le renfort des chevaliers Teutoniques et des Hospitaliers, les chrétiens repoussèrent les assaillants de Batu Kahn devant Stramberk grâce aux Templiers. Le 8 mai 1241 les troupes mongoles sont vaincues et repartent vers d’autres conquêtes. Depuis ce jour on fête chaque année cette victoire dans le village en confectionnant la veille de l’ascension des oreilles en pain d’épice qui sont renommées dans la région.

Depuis cette victoire, toute la place forte va appartenir aux Templiers jusqu’à leur dissolution en 1312 (T.J. Pesina, Prodromus Moravorgraphiae, 1663).
La place forte passe alors non pas aux Hospitaliers mais à Jean de Luxembourg dit Jean l’Aveugle (1296-1346) qui en fera don en 1350 à son fils Henri (1322-1375) le jeune frère de l'empereur germanique Charles IV (1316-1378).
Le 4 décembre 1359, le village de Stramberk est fondé officiellement par une charte royale et les fortifications sont étendues pour tout le village. Le château fort devient château d’habitation pour les nobles. En 1390 les Besenovicer en redeviennent propriétaires avant l'arrivée des seigneurs de Kravar en 1433.

A partir de 1533 le château se dégrade car le village se développe avec la construction d’un château plus noble dans la vallée. Ensuite on décide de démonter les murs d’enceinte du village et les villageois en prennent les pierres pour construire les bâtiments qui leur sont nécessaires.

Actuellement le mur nord-est reste encore dans sa structure primitive avec la hauteur d’origine. Le toit de la tour a été restauré en 1901, sa base a été légèrement changée en 1903 par l’architecte Camil Hilbert pour y intégrer une deuxième porte latérale. L’étang de pèche est toujours présent mais les fermes ont disparu.

Stramberk est également connu pour son site archéologique qui a permis la mise à jour d’un squelette du Néanderthal. Un petit musée dans la ville retrace l’histoire du village et la conservatrice du musée prétend que l’installation des Templiers ne daterait que de 1241 après la victoire contre les Mongols. Le seigneur local aurait fait don de tout ses biens aux Templiers pour les remercier d’avoir sauvé le village et les vies de ses occupants. Sans polémiquer, on adoptera donc avec certitude la présence des Templiers à Stramberk de 1241 à 1312.

Webmaster : Christophe Staf
© Templiers.org 2003-2017