La commanderie de Temple Bruer

Source : Simon Brighton

    Sommaire des pages sur ce thème :
  1. la présentation du site (page actuelle)
  2. la banque d'images
Grande Bretagne, EastMidlands

Grande Bretagne, Angleterre, région des EastMidlands, dans le Lincolnshire, à environ 20 km au sud de Lincoln.

Temple Bruer est situé au milieu de la grande lande qui s'étend au sud de la grande ville de Lincoln, dans la partie orientale des East Midlands.
Vers la moitié du XIIème siècle, les Templiers reçoivent une propriété terrienne dans cette lande désolée et inhabitée d'un baron appellé William Asheby qui entre peu après dans l'Ordre.
Ils construisent à cet endroit une de leurs églises à rotonde et installent la commanderie de Bruer(1).
Le travail ardu et continu des Templiers et de leurs gens vont transformer cette froide et lugubre lande en un bon domaine fertile.
La production majeure de la commanderie est la laine qui est envoyée en partie vers les marchés locaux mais surtout vers le port de Boston, pour une distribution plus large.
Bruer est la deuxième commanderie la plus riche d'Angleterre après Willoughton, avec un revenu de £ 177 en 1308.
D'importants seigneurs des environs feront aussi d'importantes donations pour que la commanderie arrive à son niveau de développement. Au nombre de ces seigneurs, on retrouve : Maud de Cauz, John d'Eyncourt, Robert of Everingham, William de Vescy, Gilbert of Ghent.

Le site de Bruer a été fouillé deux fois, la première en 1833 par le Révérend G. Oliver et la seconde fois en 1907 par St John Hope.
Les premières fouilles ont provoqué des histoires sensationelles sur des découvertes de voutes souterraines, avec des murs intérieurs calcinés et des découvertes de squelettes montrant des signes de violences. St John Hope a rejeté ces histoires car il n'a trouvé aucune preuve de l'existence de ces voûtes souterraines. Néanmoins, il a découvert deux volées d'escaliers menant vers une crypte. Ces fouilles ont permis de définir clairement la forme de l'église, ce qui a permis à plusieurs artistes de la recréer.

La commanderie de Bruer était sans aucun doute l'une des plus importantes du pays à cause de la richesse créée avec son élevage de moutons et toutes les activités adjacentes. Le procès et l'enquête à propos des Templiers ont confirmé cette position de site important, mais aussi pour d'autres raisons que pour l'élevage ovin.
Le frère John de Donyngton, de l'Ordre des Frères-Mineurs, a certifié qu'un frère du Temple lui avait dit qu'il y avait quatre idoles majeures gardées par les Templiers en Angleterre. Une était gardée à Londres, dans la sacristie du Temple; une autre dans la commanderie de Bistlesham, la troisième à Bruer dans le Lincolnshire et la dernière, dans un endroit en Ecosse, dans le Northumberland, mais dont il ne se souvient plus du nom.
Bien que ce témoignage aie pu être fabriqué de toute pièce, il confirme sans aucun doute l'importance du site.
Bruer était aussi le centre de l'activité templière dans cette région du Lincolnshire. Deux autres commanderies d'assez grande importance dépendaient de Bruer : Eagle et Mere. A propos de Mere, un débat a été soulevé si c'était une commanderie ou seulement une grande maison.
Par la suite, la commanderie de South Witham est aussi devenue dépendante de Bruer.
Dans la partie sud du domaine, aux environs du Hameau de Byards Leap, les Templiers voulaient organiser des tournois. Les grandes étendues de terrains plats faisaient de cette place un endroit idéal pour de telles occasions. Les tournois à cette époque n'étaient pas des "joutes de style Hollywoodien", mais de grands simulacres de batailles opposant d'importantes forces.
Il est possible que les contes basés sur ces évènements ont été à l'origine de la légende de Byards Leap, constituée d'une histoire à propos de l'énorme bond d'un cheval...

Après la chute de l'Ordre, la propriété est tombée aux mains des Hospitaliers, sous lesquels la position importante de la commanderie semble se délabrer. En effet, les Hospitaliers ont installé leur maison principale à Mere.
Lorsque le roi Henry III dissoud les Ordres religieux en angleterre, il vend le domaine de Bruer au duc de Suffolk.
En 1540, un relevé mentionne que le domaine est constitué d'une ferme avec des vergers, jardins et dépendances, une garenne à lapins, 2000 acres de paturages pour les moutons et un moulin à vent.
La propriété resta en un seul morceau jusqu'en 1935, date à laquelle elle sera morcellée et vendue par Lord Lonsborough.

Etapes de la restauration

A l'heure actuelle, le site est l'un des rares qui reste en Angleterre où l'on peut voir des vestiges templiers. Tout ce qui reste de visible est la tour sud de l'église. Cette tour a été restaurée et on y a ajouté un toit.
L'endroit est ouvert au public et est géré par le Conseil Général du Lincolnshire.
L'accès au site se fait par la cour de la ferme et le petit parking pour les voitures est situé sur l'emplacement de la rotonde de l'église. Les personnes sensibles à certaines choses ont dit qu'ils avaient ressenti d'étranges sensations en restant à cet endroit...

Les différentes chartes et documents relatifs à la commanderie nous donnent les noms de quelques-uns des commandeur de Temple Bruer :

  1. John Wolf, mentionné en 1221
  2. Robert Cort, mentionné en 1338
  3. John Seyvill, mentionné en 1415
  4. John Boswell, mentionné en 1493
  5. Thomas Newport, mentionné en 1503
  6. John Babington, mentionné en 1531
  7. Giles Russell, le dernier commandeur, mentionné en 1539

Notes :
(1) Bruer est la déformation de la traduction française du mot "Heath" (Bruyère)


pour une bibliographie plus complète... Bibliographie
  1. "The Victoria history of the counties of England : A history of the county of Lincoln, Volume 2"
    William Page; Editions A. Constable 1906
  2. "In Search of the Knights Templars - A Guide to the Sites in Britain"
    Simon Brighton ; Weindenfeld & Nicholson 2006
Plus de ressources sur le Web... Sources sur Internet
  1. "British History Online"
Webmaster : Christophe Staf
© Templiers.org 2003-2017