La Commanderie de Templecombe

    Sommaire des pages sur ce thème :
  1. la présentation du site(page actuelle)
  2. la banque d'images - Pas de photos disponibles
Grande Bretagne, Southwest england

Grande-Bretagne, Angleterre, région du Southwest, dans le Somerset, à environ 60 km au sud de Bristol et 55 km à l'est de Taunton.

Au moment de l'établissement du Domesday Book en 1086, le village de Combe apparait comme partagé en deux entités. L'une de ces entités appartenait au couvent des Soeurs Bénédictines de Shaftesbury et l'autre appartenait à Odon, évèque de Bayeux, le demi-frère de Guillaume le Conquérant.

En 1185, cette dernière entité était entre les mains de Serlo Fitz Odo, descendant de l'évêque Odon de Bayeux, lorsqu'il en fit don à l'Ordre du Temple. A partir de ce moment, ces deux entités ont été mentionnées dans les chartes comme "Combe Abbatissa" et "Combe Templariorum".

Très peu de documents sont parvenus jusqu'à nous à propos de l'histoire de cette commanderie, mais on sait qu'il s'agissait de la seule commanderie du Comté de Somerset. Une des seules informations dont on dispose, est que l'église de la paroisse, qui accueillait les habitants des deux entités était située dans la partie templière du village.

On a aussi des traces d'activités autour de cette commanderie dans des actes de justice.
Ainsi, en 1241, les Templiers de "Westcumbeland" sont cités en Justice pour avoir reçu dans leurs rangs un certain William, fils d'Adam Crestred, qui était suspecté de vol et mis hors-la-loi.
En 1256 un cas de déssaisine illégale a été présenté devant Sir Henry de Bracton(1), siégeant en Assises. Cette action a été intentée par le Maître des Templiers contre William de Stures, seigneur de Worle(2) à propos de terres données par ce seigneur à l'Ordre. Les Templiers déclarent que William de Stures avait donné au Maître de l'Ordre en Angleterre toutes ses terres et tènements de Worle. Pour sa défense, William de Stures dit qu'alors qu'il se trouvait dans le manoir de l'Ordre à Combe, les Templiers se sont emparés de son sceau et l'ont forcé à établir une charte en leur faveur. Le jury ne suivra pas cette voie et établira un jugement en faveur de l'Ordre du Temple.
En 1258, Nigel de Kingescot intente une action contre Frère Amblard, Maître de l'Ordre en Angleterre à propos du manoir de Combe, mais est prêt à trouver un accord contre le versement d'une rente de 30 marcs.

Après l'arrestation des Templiers d'Angleterre en janvier 1308, ceux-ci furent transférés en grande partie à Londres dans le courant de l'année 1309 pour y être interrogés à partir du mois d'octobre. Le premier prisonnier à être interrogé semble être William Raven, Templier à Templecombe(3). Il dit, lors de son interrogatoire, qu'il a été admis dans l'Ordre 15 ans plus tôt par William de la More en présence de John de Walpole et William de Erynge. Il ajoute que lors de sa réception, plus de cent laics y assistaient. Il nie absolument toutes les accusations d'apostasie, de crimes abominables et affirme haut et fort que sa réception était conforme à la règle.

Notes :
(1)Henry de Bracton, né vers 1210 et mort en 1268 était un célèbre juriste Anglais. Il est connu pour ses écrits comme "De Legibus et Consuetudinibus Angliae" (Les Lois et Usages d'Angleterre) et sa conception du "mens rea" ou "volonté criminelle).
(2)Worle est un petit village situé sur la côte, à environ 60 km au nord de Templecombe.
(3)Dans son livre "The Knights Templar on Trial", Helen Nicholson mentionne ce William Raven comme membre de la commanderie de Willbraham, dans le Cambridgeshire.


pour une bibliographie plus complète... Bibliographie
  1. "The Victoria history of the counties of England : A history of the county of Somerset, Volume 2"
    William Page; Editions A. Constable 1911
Plus de ressources sur le Web... Sources sur Internet
  1. "British History Online"
Webmaster : Christophe Staf
© Templiers.org 2003-2017