La Forteresse de Tortosa

Article original rédigé par Aurelio MONGE
source disponible sur www.ebreguia.com/rutadeltemple

Texte français : Alain Fons

    Sommaire des pages sur ce thème:
  1. la présentation du site (page actuelle)
  2. la banque d'images (pas d'images disponibles actuellement)
Espagne, Province de Tarragone

Espagne, province de Tarragona, à environ 90 km au sud-ouest de Tarragona, ville de Tortosa.

Le château de Tortosa et la cathédrale font partie de l'héritage historique très important d'une ancienne citée portuaire et commerciale, un croisement de routes et de cultures, où l'Ebre rencontre la Méditerranée. Centre névralgique et frontière entre "Al-Andalus" et la "Marca Superior", elle devint un royaume de "taïfa", indépendante jusqu'à sa conquète par Ramon Berenguer IV(1) en 1148.

Au cours du 10ème siècle, sous le règne de Abd al-Rahman III(1), le château de la Zuda est édifié sur les ruines de l'ancienne acropole romaine.

Après sa conquête par les armées du comte de Barcelone, la ville est répartie entre la famille de Montcade, les génois et l'Ordre du Temple.
En même temps, les Templiers organisent leur domaine et l'élargissent en recevant en donation la part de la couronne d'Aragon et en achetant, en 1153, la part des génois.

L'influence religieuse du Temple dans la ville se matérialisa par la construction du Siège du peuple romain, commencé en 1158 et consacrée vingt ans après. Déjà au XIIe siècle fut ajouté le cloître et en 1347 commencent les travaux de la cathédrale qui se prolongeront jusqu'au XVIIIe siècle, sans que ne soit jamais terminée la façade principale La domination qu'exerça l'ordre du temple sur la ville, surtout dans le quartier juif, (Remolins), passa aux mains de l'évêque après la dissolution de l'ordre en 1314. Deux décennies auparavant, en 1294, Jaime II "le juste" échange la ville aux templiers contre deux enclaves stratégiques de Péniscola et s'organise en commanderie avec l'acquisition de Xivert et l'achat de Culla (1303) Le château de la Zuda se trouve sur un promontoire considérable qui avance sur le versan le plus occidental du fleuve Ebro, et d'où l'on domine la ville mediévale (moyennageuse) et le quartier de Remolins, ancien quartier juif. A l'origine la fortification disposait de tours prismatiques et cylindriques à ses extremités qui s'adaptaient à l'orographie du terrain, ce dernier renforcé par une solide muraille de style andaloux du Xe siècle. Sur ce promontoire se trouvaient une résidence particulière et ses dépendances construites en forme de "L" et diverses places d'armes. La tour de l'Hommage et ses dépendances contigües ont été totalement restaurées pendant sa conversion en Parador (Hotel luxueux). Il reste tout un complexe de murailles issues des époques contemporaine et moderne. La cathédrale gothique fut érigée selon le style architectural gothique qui predominait à l'époque, et dont la construction commença en 1347 sous le patronnage de Sainte Marie. Le bâtiment est une basilique comportant trois nefs avec des chapelles entre les contreforts, suivant l'exemple de construction de la France méridionale. Le plafond est du style "voûte croisée" sur l'ensemble de l'édifice. L'espace intérieur est éclairé par trois niveaux de fenêtres élancées, le premier d'entre eux occulté par les rétables qui occupent les chapelles latérales. Le Siège n'a jamais été terminé puisqu'il manque les pinacles sur les contreforts du chevet. L'abside se présente sous la forme d'un double déambulatoire sans séparation entre elle et les chapelles absidiales. La façade principale, inachevée, fut construite dans le style baroque tout comme, à l'intérieur La Chapelle de la Cinta, ou Chapelle Royale, est faite d'une seule nef couverte par une voûte en berceau et par une coupole au-dessus de la croisée du transept. Récemment quelques unes de ses dépendances d'origine, adjençantes au cloître, ont été restaurées, tout comme les dortoirs des chanoines (ou l'on a installé la chorale - le choeur- de la cathédrale) et les écuries.

Notes :
(1)Raimond-Bérenger IV, comte de Barcelone, né en 1113, mort le 6 août 1162 à Borgo San Dalmazzo en Italie.
(2)Abû al-Mutarraf al-Nâsir li-Dîn Allah `Abd ar-Rahman ben Muhammad, ou Abd al-Rahman III ou `Abd ar-Rahman III (en français Abdérame III), surnommé An-Nâsir est émir et ensuite calife omeyyade de Cordoue. Il est né à Cordoue le 7 janvier 891 et décédé à Madinat al-Zahra le 15 octobre 961.

pour une bibliographie plus complète... Bibliographie
  1. "Rutas por la España de los Templarios"
    Alberto Canagueral & Federico Puigdevall ; El Pais Aguilar, 2005
  2. "Los Enclaves Templarios - Guia Magica de la Orden en España"
    Juan G. Atienza ; Collecion Guias Magicas, 1999

Plus de ressources sur le Web... Sources sur Internet
  1. "www.ebreguia.com/rutadeltemple"
Webmaster : Christophe Staf
© Templiers.org 2003-2017