La Commanderie de Vaillampont

    Sommaire des pages sur ce thème :
  1. la présentation du site (page actuelle)
  2. la banque d'images
Belgique, Province du Brabant Wallon

Belgique, Province du Brabant Wallon, à 2 km à l'est de Nivelles.

On ne connait pas avec précision la date de l'étalissement des Templiers à Thines, mais on est certains qu'ils y étaient déjà en 1174, car une charte mentionne la donation d'un domaine aux Templiers dans la ville de Nivelles, près de la Porte de Namur et dans la Neuve-Rue.
Le domaine comprenait entre autres une ferme appelée "Viescourt" ou encore "Vieille-Court", sans doute pour différencier cet établissement de celui situé à Wavre et qui s'appelait la "Neuve-Court". Une bulle du pape Lucius III datée de 1184 confirme la donation de ce domaine de Wavre aux Templiers par le duc de Brabant, Godefroid 1erentre 1130 et 1140.
On peut raisonnablement penser que le domaine de Thines a été donné aux Templiers vers la même époque.

En 1181, le duc de Brabant, Godefroid III confirme les Templiers dans leurs possessions et s'engage à les protéger. Ce sera encore confirmé en 1200 par une charte édictée par le duc Henri 1er.
En 1209, le chevalier Franco d'Arquennes, ainsi que sa femme et ses fils, abandonnent totalement aux Templiers tout ce qui constitue leur fief de Thines. Cette donation est confirmée et acceptée par Hugues d'Arquennes, Walter de Rozaive et enfin le duc Henri 1er.
Quelques temps après, les Templiers achètent des terres dépendant du fief de Rognon à Nivelles. Ils entrent en conflit à propos de ces terres avec le châtelain de Bruxelles, mais celui-ci renonce à ces droits dans une charte de 1213.
Othon de Trazegnies, qui avait également des droits dans ces terres, y renonce également en totalité, à l'exception de la perception de la cens.

En 1220, il accorde aux Templiers des droits de pature et de ramassage de bois mort dans le bois de Nivelles contre le paiement annuel d'une poule et d'un pain.
En janvier 1286, les Templiers établis dans le quartier de la "Neuve-Rue" à Nivelles entrent en conflit avec le chapitre et les édiles de la ville. L'abbesse de Nivelles et le Magistrat accusent les Templiers de faire du commerce de vin. Il saisissent un tonneau et le brisent pour s'assurer de son contenu.
Henri de Lille, commandeur de l'Ordre en Brabant, Frère Georges, commandeur de Vaillampont se présentent alors devant les échevins en protestant, arguant du fait que ce vin n'est destiné qu'à leur consommation. Ils demandent réparation et prient l'abesse de leur en rendre une "kene".

En 1290, une charte mentionne que le duc Jean 1er vend aux frères du Temple de Vaillampont, un terrain de 112 bonniers situé dans le bois de Nivelles. Ce nouveau domaine jouxte celui de la ferme du "Vieux-Court".
Comme partout ailleurs dans nos région, à la chute de l'Ordre, toutes ses propriétés tombent aux mains des Hospitaliers de Saint-Jean. Le domaine de Vaillampont est alors intégré dans les possessions de la commanderie hospitalière de Chantraine.
Le domaine hospitalier de Vaillampont était constitué, outre du Château de Vaillampont, de 3 censes (Basse-Cour, Vieux-Court et la Brassine). Tous ces domaines couvraient une superficie approximative de 530 Ha.


pour une bibliographie plus complète... Bibliographie
  1. "Templiers et Hospitaliers en Brabant Wallon"
    Chirel ; 1988
Webmaster : Christophe Staf
© Templiers.org 2003-2017