Werner von Orseln (12??-1330)

Source : Agnieszka Staf

Maître de l'Ordre de 1324 à 1330

Il est originaire de Rhénanie d’une famille peu connue venant sans doute de Mayence. On retrouve dans les documents de cette ville deux membres de cette famille: Frederick et Guntram, mais on ne sait rien sur leurs liaisons familiales avec Werner.
On ne sait pas non plus quand Werner entre dans l’Ordre Teutonique. Il apparaît dans les documents en 1312, comme commandeur de la forteresse très importante de Ragnit, à la frontière avec la Samogitie. Peu après, en 1314, il est déjà grand commandeur de Malbork, donc pratiquement la deuxième personne dans l’Etat et dans l’Ordre après le grand maître Karl von Trier. Il est sans doute l’un de ses collaborateurs les plus proches si, en 1317, après le renversement de Karl von Trier, il est aussi privé de sa fonction.

Werner est élu grand maître le 6 juillet 1324, juste après la mort de Karl von Trier. Son élection est la première d'une longue série et devient une loi non écrite : Si auparavant, le supérieur de l’Ordre n’était pas obligatoirement lié avec la Prusse, maintenant il doit absolument être expérimenté dans les luttes et les expéditions contre les Polonais et les Lithuaniens, et sa carrière doit se passer en Prusse.
Werner von Orseln prouve parfaitement ses talents militaires pendant le commandement de la forteresse de Ragnit, qui est souvent attaquée par les Lithuaniens. Pendant son administration de la commanderie métropolitaine à Malbork, il montre aussi qu’il est capable d'organiser correctement la vie sur des terrains non-habités. Il est l’auteur d'un plan de colonisation selon lequel il crée un grand nombre de villages dans le territoire de la commanderie de Malbork et dans la forêt vierge de sud-est de Warmia.
En exerçant les hautes fonctions dans l’Ordre, il montre aussi ses valeurs diplomatiques. Au début de son règne, il donne la preuve de ses qualités. Après la défaite des négociations à Brześć Kujawski (Sud-est de Toruń), le roi polonais Władysław Łokietek fait une alliance militaire avec le grand prince lithuanien contre les Teutoniques. Werner von Orseln obtient quant à lui, une alliance avec les princes de Mazovie et de Silésie et probablement aussi avec le roi de Bohème, Jean de Luxembourg contre la Pologne. Cette alliance devient bientôt très utile car les dernières année du règne de Werner se passent sous le signe de luttes sanglantes avec la Pologne et la Lithuanie.

La guerre éclate en 1327, mais le grand maître n'en voit pas la fin. Il meurt dans des conditions tragiques en 1330, dont les détails restent une énigme. Il est assassiné par l’un des frères devenu fou de la commanderie de Kłajpeda, Jean von Endorf. Selon un récit plus populaire de cet événement, celui-ci aurait quitté sa commanderie car il avait menacé son commandeur avec un couteau. L'après-midi de la veille du jour de Sainte Elizabeth, il arrive à Malbork et parvient à se faire recevoir par le grand maître de l’Ordre Teutonique, qui lui ordonne de rentrer à Kłajpeda et de faire une pénitence. Après l’audience, Werner von Orseln se rend à la messe et en revenant, près du beau portail de la chapelle, appelé "la porte d’or", il est attaqué par Endorf. Une heure plus tard et après avoir reçu deux coups de poignard bien placés, le grand maître meurt, le 18 novembre 1330.
Le lendemain, la dépouille de Werner est transportée en convoi funèbre très solennel à Kwidzyń et est déposée dans la crypte de la cathédrale. Plusieurs années plus tard, on a gravé son blason et une inscription laconique en allemand sur son tombeau: "Meister Werner von Oreln strab nach Christi Geburt MCCC und in dem XXX Jahre" (Maître Werner von Orseln mort en 1330 après la naissance de Christ).


pour une bibliographie plus complète... Bibliographie
  • "Poczet Wielkich Mistrzòw Krzyzackich"
    Pawel Pizunski; Wydawnictwo "Arenga"
  • Webmaster : Christophe Staf
    © Templiers.org 1997-2018