Projet Beaucéant   Les "Grandes" Batailles : La bataille de Montgisard en 1177

Israel, Mehoz (District) Centre

Israel, district Central, à environ 10 km au sud-est de Ramla, entre les villages de Beit Uziel et de Karmei Yosef.

Charles-Philippe Larivière, La Bataille de Montgisard, 1177, Château de Versailles.
Charles-Philippe Larivière, La Bataille de Montgisard, 1177, Château de Versailles.
Source : Wikipédia

Profitant de l'absence de presque toutes les armées franques parties guerroyer en Syrie du nord, Saladin prend la tête de ses armées et marche rapidement vers le royaume de Jérusalem.

Apprenant l'arrivée de Saladin dans les royaume, les Templiers se barricadent dans leur forteresse de Gaza qui se trouvait sur le chemin des envahisseurs, tandis que Baudouin IV, le Roi Lépreux, rassemble une troupe de 500 chevaliers, prend la Vraie Croix et marche vers Ascalon pour la défendre.

Voyant Gaza bien défendue par les Chevaliers du Temple, Saladin laisse la ville derrière lui et se dirige vers Ascalon, où il y trouve Baudouin IV retranché derrière les murailles .

Sachant ainsi les derniers défenseurs francs tous retranchés à Ascalon, Saladin décide de contourner la ville et de continuer sa marche vers Jérusalem, mais au lieu de s'y rendre directement, il laisse ses troupes s'éparpiller dans le pays pour piller et détruire les petites villes et villages rencontrés .

Baudouin IV fait avertir les Templiers de Gaza, et lorsqu'il parvient à unir ses forces et celles de l'Ordre du Temple, moins de 600 chevaliers au total, il décide de retourner en direction de Jérusalem pour rencontrer l'armée ennemie en terrain ouvert, plutôt que de rester enfermé derrière des murs .

Les francs effectuent un énorme mouvement tournant en longeant la côte vers le nord et ensuite en redescendant vers le sud-est à la rencontre de Saladin.
La rencontre des deux armées a lieu au sud de Montgisard, dans l'Oued de Tell al-Safiya.

En infériorité numérique écrasante, l'armée chrétienne n'hésite pas un instant à fondre sur les armées musulmanes dispersées dans l'Oued et massacrent un nombre important d'ennemis dont plusieurs généraux de Saladin.

Saladin, devant la débâcle de ses troupes, se réfugie au sein de sa garde d'élite, composée de guerriers mamelouks . La chevalerie franque se regroupe pour charger cette dernière résistance, enfonce les lignes musulmanes et parvint presque à arriver jusqu'à la tente de Saladin qui a failli être tué au cours de cet affrontement.

Sauvé par la nuit qui tombe sur le champ de bataille, Saladin ordonne la retraite et s'enfuit vers l'Egypte avec les lambeaux de son armée.

Cette victoire a sans doute été l'une des plus importantes victoires franques de toute l'histoire des Croisades et des Etats Latins d'Orient.

Projet Beaucéant

BibliographieProjet Beaucéant

  1. Histoire des Croisades et du Royaume Franc de Jerusalem (3 volumes) - Tome 1
    René Grousset ; Librairie Académique Perrin, 1991
  2. Histoire des Croisades
    Jean Richard ; Editions Fayard, 2002
  3. L'Epopée des Croisades
    René Grousset ; Editions Perrin, 1995
Projet Beaucéant

© Copyright 1997 - 2021 Templiers.org - Christophe Staf
All Rights Reserved