Projet Beaucéant   les Maitres de l'Ordre du Temple : Gerard de Ridefort (o1140 ? - 1189+)

Maître de l'Ordre du Temple de 1184 à 1189

Né en Flandre vers 1140 dans la famille des seigneurs de Ruddervoorde(1), vassaux du comte de Flandre, Gérard de Ridefort arrive en Terre Sainte vers 1170 pour y chercher fortune.

Il se lie d'abord avec le Raymond III de Tripoli dont il devient le familier, mais se fâche avec lui et le quitte en 1174 lorsqu'il refuse de lui donner en mariage Lucie Dorel, la riche héritière du fief de Botron(2).

Gerard de Ridefort se tourne alors vers le Royaume de Jérusalem, ou il parvient à se faire nommer maréchal du Royaume par le jeune roi lépreux Baudouin IV en 1179, et se lie également avec Guy de Lusignan et Renaud de Châtillon(3).

Il n'occupe pas très longtemps cette fonction de Maréchal du Royaume, sans doute pas plus d'une année selon certaines sources, et parvient à entrer dans l'Ordre du Temple et à être rapidement nommé sénéchal en 1183.
A la fin de l'année 1184, il est élu Maître au grand étonnement de nombreux dignitaires de l'Ordre et de barons de Terre Sainte.

En 1185, à la mort de Baudouin IV, il prend résolument le parti de Guy de Lusignan contre Raymond III pour la succession du trône. Gérard de Ridefort et Guy de Lusignan manoeuvrent tellement bien que ce dernier s'empare de la couronne en juillet 1186.

La situation politique à ce moment est très trouble. Saladin veut envahir le royaume de Jerusalem, car le roi, Guy de Lusignan refuse de châtier Renaud de Châtillon pour les exactions qu'il commet en terre musulmane. Pour entrer dans le royaume, Saladin doit passer sur les terres de Raymond III, qui est en paix avec lui. La situation de Raymond III est assez inconfortable, d'un côté, il doit respecter les accords conclus avec Saladin, de l'autre côté il doit laisser passer des musulmans qui veulent aller massacrer des chrétiens.

Raymond III trouve un compromis avec les envoyés de Saladin en acceptant que seul un détachement de l'avant garde de l'armée de Saladin ne pénètre en Galilée, se montre devant les villes de Nazareth et de Tibériade sans commettre le moindre dommage et ce pour une seule journée. Dans le même temps, Raymond III prévient les garnisons et les habitants de ces régions de se mettre à l'abri derrière les murailles pendant la démonstration de force des musulmans.
C'était sans compter sur l'orgueil de Gerard de Ridefort qui le 1er mai, alerte la garnison templière de Qaqûn(Cachon). Les 90 templiers de la garnison se rendent à Nazareth et mobilisent les chevaliers qui défendent la ville.
Ils se portent aussitôt à la rencontre des musulmans qu'ils rejoignent au pied du Mont Thabor, près de sources que l'histoire a appelé la Fontaine de Cresson.
L'orgueil du Maître du Temple provoque le massacre de tous les chevaliers francs. Malgré les tentatives faites par le Maître de l'Hopital, Roger des Moulins et par Jacques de Mailly, maréchal du Temple, de raisonner Gerard de Ridefort, celui-ci veux mener ses 150 chevaliers contre les 7000 guerriers Aiyûbides.
Au cours du combat, seuls 3 templiers réussissent s'échapper, dont Gérard de Ridefort. Le Maître de l'Hopital, le Maréchal du Temple, ainsi que les autres Templiers qui ne sont pas tués au combat sont capturés et décapités sur le champ.

Au début du mois de Juillet, Gérard de Ridefort est à nouveau aux côtés des armés franques réunies par Guy de Lusignan et Raymond III qui se sont réconciliés.
L'orgueil toujours plus fort ainsi que la folie haineuse de Gérard de Ridefort sont des éléments qui provoqueront le désastre des cornes de Hattîn.
30000 croisés sont tués ou capturés et seuls quelques-uns parviennent à en réchapper. 230 Chevaliers du Temple sont exécutés sur l'ordre de Saladin. Gérard de Ridefort, capturé au cours de cette bataille est remis en liberté par Saladin contre la cession de la forteresse de Gaza.

A la veille de la troisième croisade, il ne reste des quatre états latins que quelques villes et forteresses côtières chèrement défendues.
En 1189, les Francs, sous l'impulsion de Conrad de Montferrat et grâce à l'arrivée de nombreuses troupes, précédant de quelques mois l'arrivée de la troisième croisade, entreprennent le siège d'Acre, tombé dans la suite de la défaite de Hattîn.
Saladin arrive avec une armée de renfort et encercle l'armée franque qui elle-même encerclait Acre.
La bataille est violente, et les francs, galvanisés par les chevaliers du Temple, parviennent à enfoncer les lignes de Saladin et parviennent jusqu'à sa tente. Saladin parvient à s'échapper de justesse, protégé par le sacrifice de ses mamelouks.
Les combats restent cependant indécis. Les Templiers, commandés par leur Maître, Gerard de Ridefort parviennent à contenir et à repousser les musulmans. Gerard de Ridefort est finalement capturé et éxécuté sur ordre de Saladin au pied du Mont Toron, dans la plaine devant les murs d'Acre le 1er octobre 1189.

Projet Beaucéant

Notes :

(1)Le nom de Ridefort vient sans doute de la francisation du nom Ruddervoorde.

(2)Botron, aujourd'hui Batroun, est situé sur la côte Libanaise, à environ 30 km au sud de Tripoli.

(3)L'origine de Renaud de Châtillon est incertaine. Certains le font originaire de Chatillon-sur-Marne(Marne), d'autres de Chatillon-Coligny (Loiret). Quoi qu'il en soit, sa naissance est située vers 1120.
Il se joint aux armées de la 2ème Croisade et en arrivant en Terre Sainte, se met au service de Constance, régente d'Antioche, qu'il parviendra à épouser en 1153. Capturé par les turcs en 1160, il restera emprisonné durant 16 années avant de retrouver la liberté. Devenu veuf entretemps, il quitte Antioche et se rend à Jérusalem où il obtient la seigneurie d'Hébron. En 1177, avec son mariage avec Etiennette de Milly, il obtient du roi Baudouin IV la seigneurie d'Outre-Jourdain avec les forteresses de Kérak et de Chawbak d'où il organisera plusieurs expéditions contre les caravanes musulmanes. En 1182, il monte une expédition en mer Rouge, pille les ports du Hedjaz et menace les villes saintes de l'Islam, La Mecque et Médine. Saladin lance alors de raids de représailles contre lui et l'assiège dans sa forteresse de Kérak en 1183. Renaud doit son salut grâce à l'intervention de l'armée de Baudouin IV. En 1187, il attaque une caravane allant vers Damas et rompt ainsi la trève conclue avec Saladin. La guerre est déclarée et s'en suit la défaite chrétienne à Hattin. Capturé, Renaud est alors décapité par Saladin.

Projet Beaucéant

Maître précédent : Arnaud de Toroge - Maître suivant : Robert de Sablé

Retour à la liste des Maîtres

Projet Beaucéant

BibliographieProjet Beaucéant

  1. Les débuts de l'ordre du Temple en orient
    Pierre-Vincent Claverie; Le Moyen Âge 2005/3-4 (Tome CXI), pages 545 à 594 - (lien sur cairn.info)
  2. Histoire des Croisades et du Royaume Franc de Jerusalem (3 volumes)
    René Grousset ; Librairie Académique Perrin 1991
  3. Armorial des Maîtres de l'Ordre du Temple
    Bernard Marillier ; Editions Pardès, 2000
  4. Les Grands Maîtres de l'Ordre du Temple
    Jacques Rolland ; Editions Dervy, 2004
  5. Histoire des Templiers
    J.-J.-E. Roy ; Editions Pardès, 1999
  6. The Central Convent of Hospitalers and Templars - History, Organization and Personel (1099/1120-1310)
    Jochen Burgtorf ; Editions Brill, 2008
Projet Beaucéant

© Copyright 1997 - 2021 Templiers.org - Christophe Staf
All Rights Reserved