Pas de diaporama disponible

Turquie, Province de Hatay

Projet BeaucéantLa Forteresse de La Roche Guillaume

Turquie, province de Hatay, à environ 60 km au nord de Antakya (Antioche), village de Kaledibi.

La Roche Guillaume, appelée dans les chroniques arabes au temps des Croisades "Hajar Choghlan", se situe dans les contreforts de l'Amanus, à l'est du Pas de la Portelle(1) qu'une piste reliait jadis à la forteresse.

Perché à 1250 mètres d'altitude, ce nid d'aigle occupait une position stratégique, dominant d'une part la vallée où passait la grande route allant d'Antioche vers le nord, et surveillant de l'autre toutes les passes de la montagne.

D'abord possédée par la famille de la Roche, la citadelle arrive à une date indéterminée entre les mains de l'Ordre du Temple.

Selon la légende, Saladin aurait assiégé la place en 1188, du fait de la présence d'un chevalier qu'il haïssait : Jean Gale.
Ce dernier, en rupture de ban avec la chrétienté pour avoir tué son seigneur lige, avait trouvé refuge auprès du Sultan lui-même avec lequel il s'était lié d'amitié. Ce dernier lui confiera alors son neveu pour parfaire son éducation militaire à la manière des Francs.
Voulant obtenir le pardon de ses coreligionnaires, l'audacieux chevalier livrera son protégé aux Templiers, ce qui poussera le Sultan à la vengeance...
Il entreprend donc le siège de la Roche Guillaume, mais d'alarmantes nouvelles de la garnison d'Acre que le roi Guy de Lusignan venait de mettre en état de siège avec des chevaliers recrutés à Tripoli et les premiers contingents avant-coureurs de la Troisième croisade), lui feront aussitôt lever le camp.

En 1203, Levon II, roi de Petite Arménie, s'empare de La Roche Guillaume au détriment des Templiers. Ceux finiront par le reconquérir en 1237 à la même période où ils récupèrent leurs châteaux de Trapesac et de Baghras.

La forteresse tombe définitivement aux mains des Mamelouks lors de leur campagne de conquête en 1298-1299.

Projet Beaucéant

Notes :

(1)Le "Pas de la Portelle" était un étroit défilé situé juste au sud de la ville actuelle de Payas (Baïesses), entre la méditerranée et les contreforts de la chaine montagneuse de l'Amanus. A l'époque des Croisades, cet endroit marquait la frontière entre le royaume de Cilicie et la principauté d’Antioche et était un passage obligé pour les armées venant d'Asie Mineure pour envahir la Syrie.

Projet Beaucéant
Projet Beaucéant

© Copyright 1997 - 2021 Templiers.org - Christophe Staf
All Rights Reserved