Pas de diaporama disponible

France, département de la Charente-Maritime

Projet BeaucéantLa maison templière des Epeaux

France, France, département de la Charente-Maritime, à environ 18 km au sud-ouest de Saintes et 17 km à l'est de Royan, commune de Meursac.

la maison templière des Epeaux sur la carte de Cassini
L'emplacement de la maison templière des Epeaux
© Carte de Cassini - Gallica (BNF)

Le plus ancien document mentionnant l'existence de la commanderie templière des Epeaux date de 1227, mais il est plus que probable que la construction des bâtiments date de la deuxième moitié du 12ème siècle comme en témoigne les quelques vestiges encore visibles de la chapelle.

La commanderie se développe très rapidement et crée une dépendance à Beloire. Au cours du 13ème siècle, les domaines de la commanderie produisent tellement de denrées que les Templiers en font le commerce dans les foires et marchés de la région. A cette même époque, la commanderie de Villeneuve est rattachée à celle des Epeaux.

Le dernier commandeur templier des Epeaux était Hugues de Narzac, auparavant commandeur de Châteaubernard et d'Angles. Le compte rendu de son interrogatoire qui a eu lieu en 1311 devant la commission pontificale, mentionne qu'il a alors quarante ans et qu'il a été reçu vers l'âge de 15 ans dans la chapelle du temple du Dognon.

Après la dévolution des biens du Temple à l'Hôpital, et comme toutes les commanderies du Saintonge, celle des Epeaux a été une victime collatérale de de la guerre de Cent Ans(1) entre la France et l'Angleterre. Elle a également subi les effets de la grande peste de 1348(2), voyant ainsi ses revenus presque anéantis, comme le montre l'enquêe pontificale de 1373.

Après la guerre, la commanderie recommence doucement à devenir prospère mais sans atteindre le niveau qu'elle avait à la fin de l'époque templière.
A la fin du 15ème siècle, les Hospitaliers réorganisent leurs domaines et les Epeaux devient le chef-lieu d'une immense baillie recouvrant les maisons de la Saintonge méridionale plus quelques autres.

Plusieurs procès-verbaux de visites prieurales nous renseignent sur l'évolution des bâtiments de la commanderie au cours du temps, ce qui fait que la disposition actuelle n'a plus aucun point commun avec l'agencement initial.

Projet Beaucéant

Notes :

(1)La Guerre de Cent Ans est un conflit discontinu entre le Royaume de France (les Valois) et le Royaume d'Angleterre (les PLantagenêts) qui a débuté en 1337 avec la bataille de Cadzand (en Flandre, à l'embouchure de l'Escaut) et qui s'est terminé officieusement en 1453 après la bataille de Castillon, et officiellement en 1475 avec la signature du traité de Picquigny.

(2)La peste noire ou grande peste, est une pandémie de peste bubonique qui a sévi au milieu du 14ème siècle en Europe, en Asie en Afrique du Nord et peut-être même en Afrique subsaharienne, entre 1347 et 1352. Ce nom lui a été donné par les historiens "modernes", mais elle n'a pas été la première ni n'a été la dernière épidémie-pandémie du genre, elle est néamoins la "première" a avoir été décrite et documentée par les chroniqueurs de l'époque. Selon les différentes sources, elle a tué entre 30 et 50 % de la population du continent européen, soit plus de 25 millions de victimes. Ses conséquences ont été funestes sur le développement de la civilisation européenne à l'époque.

Projet Beaucéant

BibliographieProjet Beaucéant

  1. Les Commanderies des Templiers et des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem en Saintonge et en Aunis
    Anne-Marie Legras; Editions du Centre National de Recherche Scientifique 1983
  2. Les Templiers dans le Sud-Ouest"
    Jacques Dubourg; Editions Sud Ouest 2001
Projet Beaucéant

© Copyright 1997 - 2024 Templiers.org - Christophe Staf
All Rights Reserved